Angleterre : Une bombe de la Seconde Guerre mondiale découverte par des ouvriers a été explosée volontairement

BOUM L’explosion de l’engin d’une tonne a été encadrée par des démineurs et accompagnée de l’évacuation des résidents habitant dans un rayon de 400 mètres autour de la bombe

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale.
Illustration d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale. — MAISONNEUVE/SIPA

Des démineurs ont provoqué l’explosion contrôlée d’un engin explosif allemand datant de la Seconde Guerre mondiale ce samedi à Exeter ( Angleterre). La déflagration produite par la bombe d’une tonne a fait voler en éclats les portes et les fenêtres des bâtiments situés en face de l’emplacement de l’engin, a raconté à la BBC Matthew Cridge, ingénieur spécialisé en structures.

Certaines de ces bâtisses ont également subi des dommages au niveau des toits. « Ils n’ont pas été aussi abîmés que je ne l’imaginais, a commenté l’expert. Donc je dirais que l’armée a fait un excellent travail en matière de contrôle de la puissance de l’explosion ». Les habitants vivant dans un rayon de 400 mètres avaient été évacués la veille de l’opération. Les immeubles les plus proches se sont retrouvés couverts de poudre grise après la détonation.

Une bombe découverte par des ouvriers

Des sacs de sable avaient en effet été placés autour de la bombe afin de diriger l’onde de choc vers le haut. Des débris ont été projetés jusqu’à 250 mètres et le cratère laissé par la détonation est d’une taille permettant d’y placer trois bus à impériale. Aucune victime n’est à déplorer. Les bâtiments étaient ce mardi en cours d’inspection afin de vérifier l’absence de dommages structurels.

Parmi les résidents qui ont dû quitter leur logement, seuls ceux qui habitent à plus de 100 mètres du lieu de l’explosion ont pu regagner leur habitation ce dimanche. Les autres ont dû demeurer dans les hébergements temporaires mis à leur disposition. La bombe avait été découverte ce vendredi par des ouvriers travaillant sur un terrain privé situé près d’un des campus de l’université d’Exeter.