RDC : 15 personnes tuées par une maladie inconnue

MYSTERE Des échantillons ont été prélevés et seront analysés afin d’identifier cette maladie

20 Minutes avec agences

— 

Un officier de santé se désinfecte les mains poste de contrôle de santé à Goma, en RDC.
Un officier de santé se désinfecte les mains poste de contrôle de santé à Goma, en RDC. — Patricia Martinez/EFE/SIPA

Quinze personnes, dont l’âge varie entre 60 et 80 ans, sont décédées en février après avoir contracté une maladie non identifiée dans une province de l’ouest de la République démocratique du Congo. « C’est depuis un mois que cette maladie non encore identifiée sévit dans la zone de santé de Kasongo-Lunda. Actuellement, nous avons enregistré 15 décès, tous des personnes de troisième âge », a déclaré Jean-Marie Peti-Peti, gouverneur de la province de Kwango.

« Le malade commence par avoir des maux de tête, puis des douleurs partout, de la fièvre, puis des complications respiratoires », avant de décéder, a-t-il expliqué. « Le ministre provincial de la Santé, le médecin chef de zone de santé de Kasongo-Lunda ainsi que des épidémiologistes venus de Kinshasa sont à pied d’œuvre. Ils ont déjà prélevé des échantillons à envoyer à l’INRB [Institut national de recherche biomédicale] », afin d’identifier cette maladie, a ajouté le gouverneur.

Accès aux soins compliqué pour la population

Deux épidémies, le Covid-19 et le chikungunya, sont signalées dans cette cité frontalière de l’Angola, située à 250 km au sud-est de Kinshasa et dépourvue d’infrastructures sanitaires viables. Le personnel de santé de cette cité se plaint de ne pas recevoir régulièrement de salaires.

L’accès aux soins médicaux est rendu difficile à cause de son coût élevé par rapport au niveau de vie de la population. Celle-ci est estimée à plus de 1,5 million d’habitants, principalement des agriculteurs aux très faibles revenus.