Les pires incendies de l'histoire

CATASTROPHE Alors qu’en Australie le bilan des feux de forêt ne cesse de s’alourdir, retour sur les flammes les plus meurtrières au monde…

Avec agence

— 

Les pompiers grecs continuaient vendredi de lutter contre le feu qui brûlait depuis la veille sur le Mont Parnès, en banlieue nord-ouest d'Athènes, même si l'incendie a perdu en intensité et ne menace plus aucune habitation.
Les pompiers grecs continuaient vendredi de lutter contre le feu qui brûlait depuis la veille sur le Mont Parnès, en banlieue nord-ouest d'Athènes, même si l'incendie a perdu en intensité et ne menace plus aucune habitation. — Paris Papaioannou AFP

G

rèce - En juillet et août 2007, la République hellénique, touchée par la sécheresse et trois canicules, connaît une vague d'incendies sans précédent dont les plus dévastateurs ravagent le Péloponnèse (est) et l'île d'Eubée (nord-est d'Athènes), causant la mort de 67 personnes. En tout, 77 personnes périssent durant l'été, dans plus de 4.500 incendies qui détruisent près de 270.000 hectares de forêts et cultures. Les flammes frôlent même le prestigieux site d'Olympie, classé par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité.

Chine - En mai 1987, le plus grave incendie survenu dans l'histoire récente de la République populaire de Chine fait près de 200 morts et plus de 50.000 sans-abri dans la province de Heilongjiang (nord-est). En un mois, plus d'un million d'hectares dont 70% de forêts sont détruits par les flammes ainsi que trois villes réduites en cendres dont Xilinji, 20.000 habitants.

Australie - En 1983, les feux du «Mercredi des cendres», le 16 février, coûtent la vie à 75 personnes dans les Etats de Victoria et d'Australie méridionale.

France - En août 1949, dans les Landes, 82 sauveteurs sont tués dans l'incendie le plus meurtrier que le pays ait connu, causé par une cigarette mal éteinte. Les victimes - des pompiers, des bénévoles et 23 militaires - ont été prises dans un véritable nuage de feu provoqué par un changement brutal de la direction et de l'intensité des vents.

Etats-Unis - Sans doute le plus meurtrier au monde, l’incendie de Peshtigo, dans le Winsconsin, fait en 1871 entre 800 et 1.200 morts, selon les estimations. Le feu avait ravagé seize autres villages, répartis sur 500.000 hectares.

Voici la localisation de ces pires incendies de l'histoire, qui se sont déclarés entre 1871 et 2007. Vous pouvez zoomer sur la carte avec les boutons + et -.
Agrandir le plan