Monseigneur Williamson n'a plus d'amis

RELIGION Même la Fraternité Saint Pie X se désolidarise de ses propos négationnistes...

J.M. avec agence

— 

L'évêque britannique Richard Williamson, qui maintient que les chambres à gaz n'ont pas existé et n'ont pas été utilisées pour exterminer  les Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Fin janvier 2009.
L'évêque britannique Richard Williamson, qui maintient que les chambres à gaz n'ont pas existé et n'ont pas été utilisées pour exterminer  les Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Fin janvier 2009. — REUTERS

Tout le monde lâche Richard Williamson. La Fraternité Saint Pie X s'est fendue d'un communiqué affirmant que les affirmations négationnistes de l'évèque «ne reflètent aucunement» les positions de la congrégation.

«Il est évident qu'un évêque catholique ne peut parler avec autorité écclésiastique que sur des matières concernant la foi et la morale, ajoute le père Christian Bouchacourt dans le document. Le supérieur du district Amérique du sud de la fraternité polémique tient par ailleurs à préciser que la «fraternité ne revendique aucune autorité sur d'autres questions».

Williamson persiste et signe

La levée de l'excommunication de Mgr Williamson le 24 janvier -ainsi que celle de trois autres évêques intégristes- a suscité un tollé dans de nombreux pays, en particulier dans les milieux catholiques d'Allemagne, et déclenché une crise qui a compromis les relations du Vatican avec le judaïsme et brouillé l'image du pape.

Deux jours avant le décret pontifical, Richard Williamson avait déclaré à une télévision suédoise: «Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200.000 à 300.000 juifs ont péri dans les camps de concentration mais pas un seul dans les chambres à gaz». Des propos qu'il avait, samedi encore, refusé de renier.

>>> Afin d'éviter tout débordement, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr