Philippines : Deux agents infiltrés abattus par la police lors d’une opération anti-drogue

FUSILLADE La fusillade a éclaté à l’extérieur d’un centre commercial de Quezon City peu après une transaction de produits stupéfiants interrompue par une intervention de police

20 Minutes avec agence

— 

La police (illustration).
La police (illustration). — Olivier CORET/SIPA

Deux officiers de la police nationale philippine opérant sous couverture ont été abattus par d’autres membres des forces de l’ordre lors d’une saisie de drogue mercredi soir. Une fusillade a éclaté à Quezon City ( Philippines​) entre les agents de la brigade des stupéfiants (PDEA) et des trafiquants juste après une transaction, rapporte CNN. Les policiers avaient découvert que des collègues à eux se trouvaient parmi les malfrats.

L’échange de tirs a eu lieu dans le parking d’un restaurant de restauration rapide situé dans un centre commercial. Il a également fait trois blessés dans les rangs de la PDEA. Ces derniers ont été hospitalisés. Les circonstances exactes de la fusillade et du décès des policiers demeurent pour l’instant floues. Le porte-parole de la PDEA Derrick Carreon a indiqué que les agents de cette division se trouvaient sur place dans le cadre d’une opération officielle.

Déterminer les circonstances de l’accident

Une enquête a été conjointement diligentée par la police nationale et le PDEA. Elle a pour objectif de « faire la vérité sur les coulisses de l’incident, […] déterminer ce qui s’est produit et identifier les personnes devant être tenues responsables », a expliqué le brigadier général Ildebrandi Usana, porte-parole de la police nationale.

Le Bureau National philippin des Investigations tâchera lui aussi de faire la lumière sur les faits qui ont conduit aux deux décès. Ces évènements, « bien que graves, ne terniront en aucun cas les relations et la coordination opérationnelles ininterrompues qui n’ont fait que se renforcer avec le temps dans la lutte contre les produits stupéfiants illégaux », a assuré Ildebrandi Usana.