Allemagne : Un Allemand accusé d’espionnage au Bundestag

DAS LEGENDENBURO L’homme est soupçonné d’avoir transmis des informations à la Russie

20 Minutes avec AFP
— 
Dans l'hémicycle su Bundestag à Berlin. (illustration)
Dans l'hémicycle su Bundestag à Berlin. (illustration) — Markus Schreiber/AP/SIPA

Un Allemand soupçonné d’avoir communiqué à la Russie des données et plans concernant le Bundestag, la chambre basse du parlement, a été inculpé à Berlin, a annoncé ce jeudi le parquet.

« Entre fin juillet et début septembre 2017, le suspect a décidé de sa propre initiative de transmettre les informations sur les propriétés du Bundestag allemand aux services de renseignements russes », précise dans un communiqué le parquet, ajoutant que ces documents sous formes de fichiers PDF avaient été transmis à un employé de l’ambassade russe à Berlin, soupçonné d’être un membre du renseignement militaire russe GRU.

Pas la première affaire entre l’Allemagne et la Russie

Le suspect, identifié comme Jens F., « travaillait pour une entreprise mandatée à plusieurs reprises par le Bundestag allemand dans le passé », relate le parquet fédéral. L’employé devait notamment procéder à des contrôles d’appareils portables utilisés à la chambre basse du Parlement. « Dans ce contexte, le suspect a eu accès à des fichiers PDF contenant les plans des propriétés » du Bundestag, ajoute le parquet. Mis en accusation par le parquet fédéral, le suspect risque désormais de passer en procès, si le tribunal compétent donne son feu vert.

Berlin et Moscou entretiennent des relations compliquées avec déjà plusieurs affaires d’espionnage présumé imputées à la Russie, dont une touchant en 2015 la chancelière Angela Merkel elle-même. L’assassinat d’un Géorgien d’origine tchétchène en plein cœur de Berlin en août 2019, imputé au GRU, et, plus encore, l’affaire Navalny, ont contribué à crisper davantage les relations germano-russes.

L’opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a en effet été soigné en Allemagne d’une tentative d’empoisonnement qu’il attribue aux services russes. Berlin réclame depuis la libération de l’opposant, incarcéré dès son retour en Russie début 2021. Moscou et Berlin mènent toutefois de concert un projet controversé de gazoduc, Nord Stream 2, qui va relier les deux pays en dépit de l’opposition des Etats-Unis.