Coronavirus: La Russie commence à vacciner ses sans-abri

PANDEMIE Une quarantaine de sans-abri se sont fait vacciner dimanche à Saint-Pétersbourg

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une séance de vaccination Covid-19 en Russie (Illustration).
Lors d'une séance de vaccination Covid-19 en Russie (Illustration). — Sergei Savostyanov/TASS/Sipa USA/SIPA

Une quarantaine de sans-abri se sont fait vacciner dimanche contre le Covid-19 à Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, a-t-on appris auprès d’une ONG locale à l’origine de l’initiative.

« Chez nous, il y a beaucoup de personnes qui font partie d’un groupe à risque, il est important pour eux d’être vaccinés », a raconté à l’AFP Taïssia Souvorova, responsable de l’ONG Notchlejka, qui vient en aide aux SDF à Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

« La situation avec le coronavirus est compliquée »

Réalisée en coopération avec les autorités locales, la vaccination des sans-abri ne va toucher pour l’heure que quelques dizaines de personnes, celles qui sont logées par l’ONG, selon la même source.

Selon les chiffres officiels, Saint-Pétersbourg, ancienne capitale impériale d’environ 5 millions d’habitants, compte près de 15.000 SDF. Selon Notchlejka, ce chiffre est sous-estimé, et le nombre des sans-abri y fait au moins le double.

Une première dizaine de personnes, parmi lesquelles des handicapés, sont venues dimanche dans l’après-midi à un hôpital en plein centre de Saint-Pétersbourg, a constaté une journaliste de l’AFP.

« Les gens disent des choses controversées sur ce vaccin, mais je crois qu’il a plus d’avantages que des choses négatives », dit à l’AFP Galina Ivanovna, 57 ans, après avoir reçu la première dose du vaccin. « Je suis plutôt contente de le faire », ajoute-t-elle.

Son compagnon Alexandre Souvorov, 60 ans, se dit « aussi content » de se faire vacciner, car « la situation avec le coronavirus est compliquée ».

Une initiative similaire à Moscou

A Moscou, une initiative similaire a été lancée récemment par une ONG locale d’aide aux sans-abri avec le soutien des autorités moscovites.

La Russie avait enregistré en août son premier vaccin contre le coronavirus, mis au point par le centre de recherches moscovite Gamaleïa en collaboration avec le ministère russe de la Défense.

En janvier, la Russie a lancé officiellement une campagne de vaccination massive avec ce vaccin baptisé Spoutnik V, en référence au premier satellite soviétique, dans l’espoir de stopper la propagation de l’épidémie sans réimposer de confinement national.

Le deuxième vaccin russe EpiVacCorona a été homologué en octobre. Samedi, le pays a annoncé avoir enregistré son troisième vaccin, Kovivak.