Coronavirus : Boris Johnson veut un déconfinement « irréversible mais prudent »

EPIDEMIE 23 % de la population britannique a déjà reçu une première dose d’un des vaccins

J.-L.D. avec AFP

— 

Boris Johnson se veut optimiste pour la suite du Royaume-Uni
Boris Johnson se veut optimiste pour la suite du Royaume-Uni — Scott Heppell/AP/SIPA

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a averti ce lundi vouloir mettre en œuvre de manière « irréversible mais prudente » le déconfinement qui se profile maintenant que plus de 15 millions de personnes au Royaume-Uni ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid.

Après avoir tenu l’objectif ambitieux d’offrir avant la mi-février un vaccin aux quatre premières catégories de personnes les plus vulnérables (plus de 70 ans et soignants notamment), le programme de vaccination s’élargit à partir aux 65-69 ans.

Le Royaume-Uni retrouve l’espoir

Avec la chute du nombre de contaminations et des hospitalisations, cette bonne nouvelle fait espérer aux Britanniques une fin rapide du confinement imposé début janvier et, plus largement, des mesures restrictives qu’ils subissent depuis des mois, avec des variations locales. Mais le Premier ministre conservateur a tempéré leurs espoirs : le maître mot du déconfinement, dont la « feuille de route » sera présentée lundi prochain, restera la prudence.

« Ce que vous voulons voir, c’est une progression irréversible mais prudente », a déclaré Boris Johnson à la presse, lors d’une visite dans une clinique londonienne. Le gouvernement espère pouvoir rouvrir les écoles à partir du 8 mars, de manière graduelle avec une rentrée potentiellement plus tardive pour les élèves du secondaire.

Vacances à partir de Pâques ?

« Nous n’avons pas encore pris de décision », a indiqué Boris Johnson, désirant « tout faire » pour que les écoles rouvrent à cette date, mais qui souligne que le taux d’infection reste encore « comparativement élevé » et le nombre de patients à l’hôpital plus important qu’en avril dernier, lors du premier pic de l’épidémie.

Selon une source gouvernementale citée par le Times, le gouvernement autorisera les familles d’un même foyer à partir en vacances à partir de Pâques, début avril. Les bars et restaurants pourront aussi rouvrir à partir d’avril mais uniquement en extérieur. Il faudrait attendre mai, voire août, pour que ces établissements accueillent de nouveau des clients à l’intérieur.

Face à l’épidémie, qui a fait plus de 117.000 morts au Royaume-Uni, le gouvernement de Boris Johnson veut préserver le bénéfice de la campagne de vaccination, alors que 23 % de la population a déjà reçu une première dose, et les sacrifices consentis par les Britanniques.