Coronavirus en Nouvelle-Zélande : Le gouvernement décrète un confinement d’au moins trois jours à Auckland

LOCKDOWN Trois cas de contaminations ont été identifiés à Auckland, la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande, pays plutôt épargné par la pandémie jusque-là

20 Minutes avec AFP

— 

Jacinda Ardern, la première ministre de la Nouvelle-Zélande.
Jacinda Ardern, la première ministre de la Nouvelle-Zélande. — Nick Perry/AP/SIPA

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a ordonné ce dimanche un confinement de trois jours à Auckland (nord) après la découverte d’un nouveau foyer de contaminations au coronavirus (trois cas). Ce sont 1,7 million d’habitants qui seront tenus de rester chez eux à compter de ce dimanche soir minuit (midi à Paris). Ecoles et commerces resteront fermés lundi, à l’exception des entreprises jugées « essentielles ».

Trois membres d’une même famille ont été testés positives ce week-end, générant une inquiétude dans un pays qui a été internationalement salué pour sa gestion très efficace de la pandémie. Jacinda Ardern a expliqué que ce confinement avait été décidé « par précaution, au cas où la souche de virus détectée serait une des plus transmissibles ». « La principale chose que nous demandons aux gens, à Auckland, est de rester chez eux pour éviter tout risque de propagation. »

Les entrées et sorties de la ville sont restreintes

La grande ville du nord sera par ailleurs isolée du reste du pays. Les entrées et sorties d’Auckland seront ainsi fortement restreintes. Le reste de l’archipel va passer au niveau 2 de l’alerte sanitaire, celui qui exige le port du masque dans les transports en commun et l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes. Les autorités cherchent à déterminer la source de contamination de la famille. « C’est encore une pièce du puzzle qui manque », a déclaré le ministre de la Santé Chris Hipkins, ajoutant que les autorités sanitaires cherchaient également « à savoir si le Covid-19 peut être ailleurs dans la communauté et s’il circule ».

Les trois personnes positives sont un père, une mère et leur fille. La femme travaille pour une entreprise fournissant du linge et des plats à des vols internationaux. Le directeur général de la Santé Ashley Bloomfield a indiqué que les investigations s’étaient initialement concentrées sur cette entreprise « du fait de son lien évident avec l’étranger ». Mais il a ajouté qu’il était « trop tôt pour exclure quelconque source d’infection », soulignant que huit jours s’étaient passés entre le dernier jour de travail de la femme contaminée et son test positif.

Moins de 2.000 cas depuis le début de la pandémie

La Nouvelle-Zélande avait enregistré plusieurs cas de Covid-19 il y a trois semaines, mettant fin à une période de plus deux mois sans aucune contamination. L’origine de ces cas avait été localisée dans un hôtel où des personnes arrivant de l’étranger avaient été placées en quarantaine. Auckland a connu l’été dernier un confinement de deux semaines après l’apparition d’un foyer d’infection lié à un employé d’une chambre froide qui traitait des produits congelés importés. Mais depuis, l’archipel n’a quasiment plus déploré de cas de contamination locale.

Le bilan de la Nouvelle-Zélande dans le combat contre le Covid-19 a été salué à l’étranger, l’archipel totalisant moins de 2.000 cas depuis le début de la pandémie. Au total, 25 décès ont été imputés au Covid-19 dans ce pays. La Nouvelle-Zélande a fermé ses frontières aux voyageurs étrangers depuis le mois de mars, et a imposé un confinement strict de cinq semaines au printemps dernier.