Coronavirus : Un groupe de touristes français encore et toujours bloqué au Costa Rica

GALERE Ils étaient partis de Lorraine le 16 janvier pour un séjour d’une dizaine de jours en Amérique centrale

20 Minutes avec AFP
— 
Une plage du Costa Rica.
Une plage du Costa Rica. — JOLY OLIVIER

Des vacances cauchemardesques. Un groupe de seize retraités français, dont six sont hospitalisés, restait bloqué vendredi soir au Costa Rica à cause de la pandémie de Covid-19, a indiqué à l’AFP Guy Poirot, le président de l’association qui a organisé le voyage.

Le groupe était à la base composé de 22 personnes retraitées de La Poste et du groupe Orange, âgées « de 60 à 77 ans ». Elles étaient parties de Lorraine le 16 janvier pour une dizaine de jours en Amérique centrale. D’abord six voyageurs, puis vingt ont été testés positifs après que leur retour, prévu le 27 janvier, a été différé à cause du durcissement des normes sanitaires d’entrée aux Pays-Bas, par lequel ils devaient transiter. Deux membres ont pu d’abord partir, suivis de quatre autres, via Madrid.

Impossible de savoir quand ils ont été contaminés

Sept des touristes restés sur place ont été hospitalisés, a indiqué l’ambassade. Aujourd’hui ils sont six, plus le guide costaricien du groupe. Trois sont hospitalisés en soins intensifs à l’Hôpital San Juan de Dios de la capitale costaricienne, dont deux sont dans un état « très sérieux », a indiqué le président de l’association. Les trois autres, dont Guy Poirot, ont vu leur état de santé s’améliorer et ont été admis dans un établissement pour des malades aux symptômes plus légers.

Pour les dix voyageurs restants testés positifs mais qui n’ont pas souffert de symptômes sévères, c’est le confinement dans des hôtels qui coûtent cher. Car les 2.000 $ pour l’hébergement couverts par l’assurance sont dépassés. Afin de favoriser la reprise de l’activité touristique, le Costa Rica ne demande plus depuis le mois d’octobre de test PCR négatif à ses visiteurs, qui doivent cependant contracter une assurance couvrant frais médicaux et d’hébergement en cas de contagion.

Il n’a pas été possible de déterminer si les voyageurs ont été contaminés dans le pays ou si l’un d’entre eux était déjà porteur du virus.