Arabie Saoudite : Un missile et deux drones lancés par les rebelles Houthis interceptés, selon le gouvernement

INTERNATIONAL La veille, un aéroport international saoudien avait déjà été ciblé par une attaque de drones des rebelles Houthis

20 Minutes avec agences

— 

Une manifestation de rebelles Houthis, en guerre contre le gouvernement yéménite et l'Arabie saoudite depuis dix ans.
Une manifestation de rebelles Houthis, en guerre contre le gouvernement yéménite et l'Arabie saoudite depuis dix ans. — Hani Mohammed/AP/SIPA

L’Arabie saoudite a annoncé ce jeudi avoir intercepté un missile balistique et deux drones lancés vers son territoire par les rebelles Houthis du Yémen. La veille, un tir de rebelles avait ciblé l’aéroport saoudien d’Abha.

Selon les forces saoudiennes, le drone visait la ville garnison de Khamis Mushait, qui abrite une grosse base aérienne dans le sud du pays. L’engin a été détruit avant d’atteindre son objectif, a déclaré le porte-parole de la coalition, cité par l’agence de presse officielle saoudienne SPA. Quelques heures plus tard, un missile balistique et un autre drone chargé d’explosif ont été interceptés.

Une attaque condamnée à l’international

L’attaque de l’aéroport la veille avait mis le feu à un avion commercial. Les Houthis ont déclaré avoir visé des « objectifs militaires » se trouvant selon eux dans l’aéroport.  Les Etats-Unis ont exhorté dans la foulée les rebelles à « cesser immédiatement leurs agressions », après avoir demandé ce lundi « la fin de toute nouvelle offensive militaire au Yémen ».

Cette attaque a été condamnée ce jeudi par l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France, qui estiment qu’elle a été commise en « violation du droit international ». Les Houthis, opposés au gouvernement yéménite et soutenus par l’Iran, ont intensifié récemment leurs attaques contre l’Arabie saoudite, qui soutient les forces yéménites.

Les Etats-Unis avaient récemment retiré les rebelles Houthis de leur liste des organisations terroristes. Dans le même temps, Washington a annoncé son intention de redoubler d’efforts afin de mettre fin à ce conflit vieux de dix ans. Des combats se sont récemment déroulés près de Marib (Yémen) autour d’un camp militaire du gouvernement. Ils ont fait 38 morts au total.