Coronavirus en Angleterre : Des députés qui retirent leurs masques une fois les caméras éteintes ? Faux

FAKE OFF Une capture d’écran du Parlement britannique est devenue virale. Si les députés n’ont enfreint aucune règle sur le port du masque, certains se sont brièvement rapprochés, en dépit des règles de distanciation physique

Mathilde Cousin
— 
Le 1er décembre, quand a été prise cette capture d'écran, le port du masque n'était pas obligatoire au sein de la Chambre des Communes.
Le 1er décembre, quand a été prise cette capture d'écran, le port du masque n'était pas obligatoire au sein de la Chambre des Communes. — Capture d'écran Twitter
  • « En Angleterre, dès que les caméras s’éteignent, les politiques retirent leurs masques », s’indigne un internaute dans un tweet largement relayé, accompagné d’une capture d’écran de la Chambre des communes britannique.
  • La capture d’écran montre une session du 1er décembre, où le port du masque n’était pas obligatoire.
  • Certains députés se sont brièvement rapprochés pour parler, dérogeant aux règles de distanciation physique.

Des parlementaires qui s’affranchiraient des règles ? C’est ce que laisse penser un tweet partagé plus de 1.700 fois depuis ce lundi. Sur la capture d’écran, un peu moins d’une dizaine de députés britanniques semblent se rapprocher les uns des autres.

En légende, l’auteur du tweet, sous pseudonyme, précise, à tort, qu' « en Angleterre, dès que les caméras s’éteignent, les politiques retirent leurs masques… !!! ».

Le 1er décembre, quand a été prise cette capture d'écran, le port du masque n'était pas obligatoire au sein de la Chambre des Communes.
Le 1er décembre, quand a été prise cette capture d'écran, le port du masque n'était pas obligatoire au sein de la Chambre des Communes. - Capture d'écran Twitter

FAKE OFF

La capture d’écran est authentique : elle provient d’une session du Parlement qui s’est tenue le 1er décembre 2020. Disponible sur le site du Parlement, elle débute à partir de la dix-neuvième minute. On s’aperçoit que des députés se sont bien brièvement rapprochés – moins d’une minute – pour échanger quelques mots.

Les députés votaient ce jour-là au sujet d’une motion sur le service de santé public. Ils ont d’abord voté oralement. L’issue du vote n’ayant pas pu être déterminée par ce moyen, ils ont été invités à voter en sortant de la salle, c’est à ce moment-là que certains se sont croisés.

Contrairement à ce qu’indique le tweet viral, le port du masque n’est pas obligatoire à l’intérieur de la Chambre. Le port du masque en Angleterre n'était alors obligatoire qu’à l’intérieur de certains lieux fermés accueillant du public, dans les transports en communs et les taxis ainsi que dans les lieux relevant du service de santé britannique.

Pas plus de 50 députés à la fois

Afin de limiter les interactions, les députés ne peuvent pas être plus de 50 à la fois à l’intérieur de la Chambre, ce qui leur permet, en théorie, de respecter un minimum de deux mètres de distance les uns des autres.

Au 1er décembre, seuls les députés ayant attesté ne pas pouvoir se déplacer pour des raisons de santé étaient autorisés à intervenir à distance. Depuis le 30 décembre, cette possibilité a été étendue à l’ensemble des élus.

Une recherche croisée pour remonter à l’origine de la vidéo

Pour retrouver l’origine de cette capture, une recherche inversée d’images, que nous vous conseillons régulièrement dans cette rubrique, n’était pas suffisante. Les résultats renvoyaient vers d’autres sessions du Parlement britannique.

Il y avait quelques indices sur la capture d’écran permettant de la dater : au sol, des marquages visant à séparer les députés sont visibles. Ils ont été installés à cause de la pandémie. Un autre marqueur visuel fort est les trois femmes en veste rouge, tandis qu’un homme ressemblant à Boris Johnson est visible au milieu de l’image, les mains dans les poches.

Une recherche en anglais sur Twitter nous a renvoyés vers un extrait vidéo de la séquence. L’internaute qui l’a partagé le 6 février nous a indiqué l’avoir enregistré le 1er décembre, à partir d’un autre tweet. Bien que nous n’ayons pas pu retrouver de tweet vidéo daté du 1er décembre, nous avons retrouvé un tweet viral daté de ce jour, avec la capture d’écran. La légende du tweet semble indiquer que l’image a été capturée le jour même.

En parallèle, nous avons identifié une des trois femmes avec une veste rouge. Il s’agit de Munira Wilson, une élue des Libéraux-Démocrates. Une recherche sur le site de la chaîne du Parlement confirme qu’elle était présente le 1er décembre. Elle a effectivement pris la parole à deux reprises pendant cette session et ne sortira qu’après ses collègues. Boris Johnson, quant à lui, était bien présent lors de ce vote.

Eleanor Laing, la Speaker de la Chambre, avait déjà rappelé à l’ordre un mois auparavant quelques députés qui avaient momentanément oublié les règles de distanciation physique.