Grèce : Un député et son épouse victimes d’un attentat à Athènes

EXPLOSIFS Des bombes artisanales ont été placées sous les voitures de Constantinos Bogdanos et de sa femme

20 Minutes avec AFP

— 

Le parlement grec, à Athènes le 15 janvier 2021.
Le parlement grec, à Athènes le 15 janvier 2021. — Dimitrios Karvountzis/Pacific Pr

L’attentat n’a heureusement pas fait de victimes. Un député de la droite au pouvoir en Grèce et son épouse ont été les cibles d’attaques à l’explosif artisanal mardi à Athènes.

« Ces engins, des bouteilles remplies d’une substance explosive, ont été posés sous les deux voitures » garées devant le domicile du député à Kifissia, dans la banlieue nord d’Athènes, a rapporté l’Agence de presse grecque, Ana. L’explosion a endommagé les deux voitures et une partie du mur de la résidence du député du parti Nouvelle-Démocratie.

La classe politique condamne

« Constantinos Bogdanos, député du Parlement grec, a subi une double attaque contre son domicile et sa voiture », a confirmé le porte-parole du gouvernement Christos Tarantilis dans un communiqué. « Les auteurs seront arrêtés et traduits devant la justice ». La majorité des partis parlementaires ont condamné cette « attaque ».

Les mini-attentats à l’engin artisanal contre banques, sociétés multinationales, diplomates ou députés, sont fréquents en Grèce et font rarement de victime. Ils sont souvent imputés par la police à la mouvance d’extrême gauche. Ancien journaliste, Constantinos Bogdanos a été élu récemment au Parlement sous la bannière de la Nouvelle-Démocratie, au pouvoir depuis un an et demi.