Coronavirus aux Etats-Unis : Plus touchées par la maladie, les personnes noires sont sous-représentées dans la vaccination

SANTE 5,4% des 13 millions de personnes qui ont reçu au mois une dose se sont déclarées noires

20 Minutes avec agences

— 

Vaccin contre le covid-19
Vaccin contre le covid-19 — SIPA PRESS

Les personnes noires n’ont représenté que 5 % des personnes vaccinées contre le Covid-19 pendant le premier mois de la campagne de vaccination aux Etats-Unis alors qu’elles sont statistiquement plus touchées par la maladie. C’est ce que révèle une étude des autorités sanitaires publiée ce lundi,

Entre le 14 décembre et le 14 janvier, près de 13 millions de personnes ont reçu au moins une dose de l’un des deux vaccins​ autorisés aux Etats-Unis, ont rapporté les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique dans le pays. L’ethnie d’environ la moitié des vaccinés est connue, soit environ 6,7 millions de personnes. Parmi celles-ci, seules 5,4 % se sont déclarées noires, contre 60,4 % se déclarant blanches, 11,5 % hispaniques, et 6 % asiatiques.

Inquiétude autour de l’accès au vaccin

Or, les personnes noires constituent aux Etats-Unis, où les statistiques ethniques sont très courantes, environ 15 % des deux catégories de population ayant prioritairement reçu une injection durant la première phase de vaccination : les soignants et les pensionnaires de maisons de retraite. Toutefois, les CDC relèvent également qu’environ 14 % des personnes vaccinées se sont déclarées comme d’ethnie « multiple » ou « autre », limitant la possibilité de tirer des conclusions définitives.

« Des remontées plus complètes sur la race et l’ethnicité au niveau des localités et des opérateurs est cruciale pour s’assurer de détecter et répondre rapidement à d’éventuelles disparités dans la vaccination », ont ainsi plaidé les CDC. Ces données sont publiées au moment où l’inquiétude grandit dans le pays sur les disparités en termes d’accès aux vaccins.

Plus de risques d’hospitalisation pour les Afro-Américains

Dans certaines régions, les centres de vaccination se trouvent plutôt dans des quartiers à population majoritairement blanche. Un même déséquilibre, au détriment des habitants noirs, se constate dans la connexion à Internet, nécessaire aux prises de rendez-vous pour se faire vacciner.

Or, les Afro-Américains ont 2,9 fois plus de chances d’être hospitalisés pour cause de Covid-19, et 2,1 fois plus d’en mourir, a rappelé ce lundi la Dr Marcella Nunez-Smith, chargée par Joe Biden de coordonner une réponse équitable à la crise du coronavirus. La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a assuré que l’exécutif portait une attention particulière à ce sujet, notamment en « soutenant l’ajout de lieux de vaccinations supplémentaires ciblant les personnes les plus à risque » et réclamant aux Etats leur plan pour une distribution équitable du vaccin.