Joe Biden signe le retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat — 20 Minutes

CLIMAT

Investiture de Joe Biden : Le président américain signe par décret le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris

C’était l’une de ses promesses, et Joe Biden a également bloqué l’oléoduc Keystone XL, un sujet de frictions avec le Canada

Il n’a pas perdu de temps. Quelques heures après avoir prêté serment sur les marches du Capitole, Joe Biden s’est assis devant le « resolute desk » du bureau ovale de la Maison-Blanche. Et d’un coup de crayon, il a signé par décret le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat.

Le décret, de deux lignes, a ensuite été publié sur le site de la Maison-Blanche. Un retour dont s’était félicité un peu plus tôt Emmanuel Macron : « Welcome back ! C’est tous ensemble que nous pourrons réussir à relever les défis de notre temps. C’est tous ensemble que nous pourrons changer la donne climatique en agissant pour notre planète », a écrit le chef de l’Etat sur Twitter.

L’oléoduc Keystone XL bloqué

Le chef de l’ONU Antonio Guterres a « chaleureusement » salué cette mesure, tout en appelant Joe Biden à fixer de nouveaux objectifs climatiques « ambitieux » pour les Etats-Unis. Nommé émissaire spécial pour le climat, John Kerry a estimé que le retour des Etats-Unis dans cet accord « restaurait la crédibilité de l’Amérique », mais n’était qu’un point de départ. « C’est l’heure de se mettre au travail », a-t-il tweeté.

Dans la foulée, Joe Biden a également suspendu les forages dans une zone de l’Arctique, et bloqué le projet d’oléoduc Keystone XL, entre le Canada et les Etats-Unis. Barack Obama s’y était déjà opposé mais Donald Trump était revenu sur sa décision. Sujet sensible entre Ottawa et Washington, le pipeline devait être au menu, vendredi matin, du premier coup de téléphone avec un leader étranger, que Joe Biden a réservé à Justin Trudeau.