Le monument anti-Bush retiré sur ordre des autorités irakiennes

SCULPTURE La chaussure surmontée de verdure avait fait ricaner le monde entier...

V.G. (avec agence)

— 

Des irakiens inaugurent un monument en bronze en l'honneur du journaliste Mountazer al-Zaidi qui avait lancé sa chaussure sur le président américain George W. Bush, Tikrit, le 27 janvier 2009.
Des irakiens inaugurent un monument en bronze en l'honneur du journaliste Mountazer al-Zaidi qui avait lancé sa chaussure sur le président américain George W. Bush, Tikrit, le 27 janvier 2009. — M. SALEH / AFP

Le monument, à l'esthétique douteuse, semblait à peine croyable. Deux jours après son inauguration, la sculpture en forme de chaussure géante, qui rendait hommage au journaliste irakien ayant lancé ses souliers sur l'ex-président américain George W. Bush, a été démontée sur ordre des autorités.

«Nous ne permettons pas que qui que ce soit utilise les moyens du gouvernement pour des motivations politiques», a déclaré Abdullah Jabara, gouverneur de Salaheddin.

Trois mètres de haut

L'oeuvre de l'artiste Laith al-Ameri mesure trois mètres de haut sur deux mètres cinquante de large, et représente une chaussure dans laquelle un arbre a été planté. Elle avait été installée a Tikrit (180 km au nord de Bagdad), ville natale du dictateur déchu Saddam Hussein.

Le 14 décembre, Mountazer al-Zaïdi s'était levé brusquement en pleine conférence de presse de M. Bush et du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, et avait crié «c'est le baiser de l'adieu, espèce de chien» avant de lancer ses chaussures sur Bush, qui les avait évitées.