Impeachment de Donald Trump : Le président américain rentre dans l'histoire avec une seconde mise en accusation

LIVE Donald Trump pourrait devenir le premier président américain de l'histoire mis en accusation à deux reprises pendant son mandant

Philippe Berry

— 

La Speaker démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avant le vote sur l'impeachment de Donald Trump, le 13 janvier 2021.
La Speaker démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avant le vote sur l'impeachment de Donald Trump, le 13 janvier 2021. — Susan Walsh/AP/SIPA

L'ESSENTIEL

  • La Chambre vote mercredi pour mettre en accusation Donald Trump pour «incitation à l’insurrection»
  • Une demi-douzaine d'élus républicains devraient se joindre aux démocrates.
  • En cas d'impeachment, un procès en destitution devra se tenir au Sénat, sans doute après le 20 janvier.

A LIRE AUSSI

1h00 : Ce live est terminé

Voilà, Donald Trump est rentré dans l’histoire avec ce second impeachment. On est toutefois encore loin d’une destitution ou d’une inéligibilité : il faudrait, lors d'un procès qui aura sans doute lieu après le 20 janvier, le vote de 67 sénateurs, soit 17 républicains. Cela dépendra beaucoup de l'attitude du leader des conservateurs Mitch McConnell, qui n'a pour l'instant pas encore arrêté sa décision.

0h20 : Donald Trump dénonce les violences et appelle au calme pour l’investiture de Joe Biden

Dans une vidéo enregistrée et publiée après son impeachment, Donald Trump appelle au calme avant l’investiture de Joe Biden. « Je veux être clair : je condamne sans équivoque la violence qu’on a vue la semaine dernière », commence le président américain. Qui dit ensuite avoir été briefé sur des risques de nouvelles violences lors de l’investiture de Joe Biden : « Je ne peux que trop insister : il ne doit y avoir ni violence, ni infraction »

0h10: Nancy Pelosi a signé l'acte d'accusation

Désormais, on attend de voir si les démocrates le transmettent au Sénat immédiatement ou patientent.

 

23h15 : Mitch McConnell plaide pour un procès après le 20 janvier

Le leader des républicains au Sénat explique que même s’il rappelait les élus pour démarrer le procès, il n’y aura pas suffisamment de temps pour un verdict avant le départ de Donald Trump. Il plaide donc pour un procès après le 20 janvier. Avec le risque que le début du mandat de Joe Biden soit paralysé par une guerre politique.

 

22h55: On attend de voir quand les démocrates vont transmettre l'acte d'accusation au Sénat

C'est possible qu'ils le fassent immédiatement, mais Mitch McConnell a déjà annoncé qu'il n'y aurait pas de procès avant le 19 janvier. Certains démocrates préféreraient attendre pour ne pas parasiter le début du mandat de Joe Biden et son action contre le Covid. Et il y a débat chez les experts en droit constitutionel pour savoir si un procès de Donald Trump au Sénat peut être organisé après son départ.

22h45: Le moment de l'annonce en vidéo

C'est Nancy Pelosi qui a annoncé les résultats:

 

22h40: Ça y est, l'impeachment de Donald Trump voté par 232-197 avec 10 républicains

C'est la première fois de l'histoire qu'un président est «impeaché» deux fois. Dix républicains se sont joints aux démocrates (alors qu'aucun ne l'avait fait en janvier dernier pour «abus de pouvoir» sur le coup de fil au président ukrainien).

 

22h30: La majorité dépassée

10 républicains ont voté oui, le vote se termine.

22h10: 7 républicains ont déjà voté oui

Le vote continue pour quelques minutes.

 

22h00: 7 républicains ont annoncé qu'ils voteraient oui

On attend de voir si d'autres suivront.

21h55: Vote en cours

Cela devrait prendre une vingtaine de minutes.

21h35 : Place aux plaidoiries finales

Le vote suivra dans la foulée.

21h25: Mitch McConnell n'a pas décidé pour voter pour on contre la destitution de Donald Trump

Le leader des républicains au Sénat a envoyé un email à ses collègues, expliquant qu'il n'avait pas pris sa décision et écouterait les arguments lors du procès (s'il a bien lieu). Mais ce qu'il faut retenir ici, c'est qu'il indique qu'il n'est pas opposé à un impeachment ou une éventuelle destitution.

Mitch McConnell n'a jamais été un fervent supporteur de Donald Trump. Mais jusqu'à présent, leurs intérêts étaient alignés: McConnell a fait confirmer plus de 300 juges conservateurs, et 3 à la Cour suprême. Mais il estime que Donald Trump, en attaquant l'intégrité du scrutin, a coûté la victoire aux républicains au Sénat en Géorgie. Selon des fuites dans le New York Times et le Washington Post, il verrait donc d'un bon oeil l'impeachment, estimant qu'il s'agit de moment parfait pour «purger» le trumpisme du parti.

21h15 : Procès ou pas procès au Sénat ?

Pour l’instant, c’est la grande inconnue. Les sénateurs sont en vacances parlementaires, et Mitch McConnell a l’air de s’opposer à un rappel pour démarrer le procès dès vendredi (car il faudrait selon lui un vote à l’unanimité, et des républicains s’y opposeraient). Le procès devrait donc démarrer après le 20 janvier, mais il y a un débat chez les experts constitutionnels pour savoir si un procès en destitution peut se tenir après le départ d’un président. Le consensus est que ça serait possible (car sinon, il suffirait à un président de démissionner pour éviter une destitution et une possible inéligibilité qui peut être imposée via un second vote)

21h00: Il reste 20 minutes de débat

Avec les poses, cela fait sans doute 30 minutes en temps réel.

20h55 : Le ton monte

« Donald Trump est un danger pour la république, Donald Trump est un danger pour la démocratie », lance un démocrate. Le républicain Jim Jordan s’énerve et assure que les démocrates ont encouragé des émeutes au printemps, alors que Donald Trump n’a fait, selon lui, qu’encourage ses partisans à manifester pacifiquement.

20h50 : Le leader des républicains dénonce la rumeur liant antifa aux émeutes

C’est suffisamment rare pour être souligné : Kevin McCarthy, le leader de la minorité républicaine à la Chambre, a déclaré tout à l’heure : « Certains disent que les émeutes ont été causées par antifa. Il n’y a aucune preuve (en ce sens). Et les conservateurs devraient être les premiers à le répéter. »

 

20h45 : Bonsoir, et bienvenue à tous

Il reste environ 30 minutes de débats à la Chambre, puis le vote suivra. Les démocrates se sont succédé, affirmant que Donald Trump avait « encouragé une insurrection ». Barbara Lee, de Californie, a même parlé de « tentative de coup d’Etat » de ses supporteurs. Les républicains, eux, n’ont pas défendu les propos du président américain, mais ont attaqué la procédure, estimant qu’elle risquait de « diviser encore plus » l’Amérique.

Donald Trump face à l’histoire. Mercredi, la Chambre des représentants devrait voter l’impeachment du président américain pour « incitation à l’insurrection » après l’attaque de ses supporteurs contre le Capitole du 6 janvier. Les démocrates, qui sont majoritaires à la Chambre, ont reçu le soutien d’une demi-douzaine d’élus républicains, notamment de la numéro 3 des conservateurs, Liz Cheney. Donald Trump devrait donc devenir le premier président américain de l’histoire impeaché (mis en accusation) à deux reprises pendant son mandat. Une destitution est toutefois loin d’être acquise : un procès devrait s’organiser au Sénat, sans doute après le 20 janvier, et les démocrates auront besoin du soutien de 17 républicains pour condamner le président américain.