Coronavirus : Vladimir Poutine ordonne une vaccination massive en Russie la semaine prochaine

EPIDEMIE En décembre, la Russie avait déjà commencé sa campagne de vaccination à destination des populations jugées prioritaires

20 Minutes avec AFP

— 

Vladimir Poutine lance une campagne de vaccination pour toute la population
Vladimir Poutine lance une campagne de vaccination pour toute la population — Alexei Nikolsky/AP/SIPA

Affirmant que le vaccin russe est le « meilleur », Vladimir Poutine a annoncé, ce mercredi, une campagne de vaccination massive contre le coronavirus, pour toutes les catégories de population, dès la semaine prochaine. « Je demande de lancer une vaccination de masse de toute la population à partir de la semaine prochaine », a déclaré le président russe au cours d’une réunion du gouvernement russe par visioconférence.

Déjà un million de Russes vaccinés

En décembre, la Russie avait déjà commencé sa campagne de vaccination à destination des populations jugées prioritaires, notamment les personnes âgées et le personnel médical et scolaire. Les catégories autorisées à recevoir le vaccin russe Spoutnik V ont ensuite été progressivement élargies.

Selon le Fonds souverain russe (RDIF), qui a financé la mise au point de ce produit, plus d’un million de personnes en Russie se sont fait vacciner à ce jour. Ce pays a été le premier en août dernier à homologuer un vaccin contre le coronavirus, s’attirant des critiques à l’international face à une annonce jugée prématurée, avant les essais de phase 3 et la publication des résultats scientifiques.

Un stockage et des conditions de transports simples

« Le vaccin russe – c’est tout à fait évident et la pratique le confirme –, je pense que c’est le meilleur du monde », a lâché mercredi Vladimir Poutine, saluant notamment ses conditions de stockage et de transport qui « ne requièrent pas des conditions extrêmes ». « C’est beaucoup plus simple et plus efficace », a-t-il ajouté, en comparaison avec ses équivalents occidentaux.

Pour sa part, la vice-Première ministre russe, Tatiana Golikova, chargée de la santé, a affirmé que tout était « prêt » pour se lancer dans une vaccination massive à partir de lundi. La Russie affronte une seconde vague du coronavirus très meurtrière, mais les autorités refusent pour l’instant tout nouveau confinement d’ampleur nationale.