Barack Obama fait tomber la veste

ETATS-UNIS Le nouveau président avait promis du changement. Après une semaine à la présidence, il en a déjà apporté, pas seulement sur le fond mais aussi la forme. A la Maison Blanche, c'est température tropicale, tenues professionnelles relaxs et cuisine bio.

Laura Desjardins

— 

Barack Obama est un homme cool. En tout cas quand il part faire son jogging, comme ici le 27 décembre 2008 à Hawaï.
Barack Obama est un homme cool. En tout cas quand il part faire son jogging, comme ici le 27 décembre 2008 à Hawaï. — T. SLOAN / AFP
De notre correspondante à New York

Mercredi soir, c’était open bar à la Maison Blanche. Le président Obama a reçu des membres  du Congrès aussi bien des républicains que des démocrates pour une soirée de cocktails. L’initiative était probablement une tentative de «briser la glace» avec les républicains frileux devant son plan de relance de l’économie. Mais il s’agissait aussi de se désaltérer car il fait chaud à la Maison Blanche: Obama a monté le thermostat, indique le «New York Times». «Il est d’Hawaï, d’accord», a dit David Axelrod, le conseiller principal du président Obama, rapporte le journal. « Il aime quand il fait chaud. Vous pourriez faire pousser des orchidées ici.»

Les spécialistes de l’environnement n’ont pas tardé à monter au créneau: «Les jours où il fait frisquet, monter le chauffage à des températures "propices aux orchidées" semble être à l’opposé des économies d’énergie que le Président prône dans son plan de relance», écrit Kate Galbraith, une journaliste spécialisée dans les énergies renouvelables pour le «New York Times», sur le blog Green Inc.

Changements en cuisine

En cuisine aussi, il y a du changement, cette fois de manière respectueuse de l’environnement. Tandis que l’horizon culinaire de George Bush était réputé limité à la cuisine tex mex, ce sera désormais cuisine saine, des ingrédients locaux et du développement durable. C’est en tout cas ce que prône Sam Kass, 28 ans, qui vient de rejoindre les fourneaux du palais. L’homme qui concoctait les petits plats pour les Obama à Chicago, tient aussi un blog. Préparera-t-il pour la famille une soupe d’asperges à l’ail et aux oignons de printemps? La recette est sur le blog  et les paris sont lancés.

Sur les photos prises au lendemain de l’investiture, Obama était en chemise, les manches retroussées. C’est n’était qu’un début de la petite révolution vestimentaire: le Président a décrété que le week-end, ce serait désormais tenue professionnelle relax. Il s’est lui-même montré en pull gris à une réunion samedi dernier.

Nouvelles priorités

Mais le tournant est avant tout au niveau de la communication. Il y a eu le feuilleton du BlackBerry qu’il a finalement allumé jeudi, tandis qu’il marchait sous les colonnes de «l’aile ouest». Obama entend bien désormais importer l’arsenal de nouveaux médias utilisés pendant la campagne à la Maison Blanche. L’adresse hebdomadaire à la nation traditionnellement enregistrée et radiodiffusée sous les autres présidents est désormais mise en ligne sur le site rénové de la Maison Blanche et sur YouTube. Samedi dernier, Obama expliquait sur la vidéo son plan de relance de 825 milliards de dollars  (640 milliards d’euros). Macon Phillips, le directeur des nouveaux médias explique les nouvelles priorités sur le blog de la Maison Blanche: transparence et participation. A quand la télé réalité de la présidence?

Jeudi, le couple présidentiel est sorti de la Maison Blanche vers 8h15 du matin pour visiter l'école de leur fille Sasha. La veille, Obama avait publiquement charrié l’administration de l’école, celle-ci ayant décidé d’annuler les cours pour cause de «temps hivernal»: «Nous allons appliquer la rigueur impitoyable de Chicago à cette ville», dixit celui qui se promène en bras de chemise dans la chaleur de la Maison Blanche.