Coronavirus : Le vaccin chinois CoronaVac efficace à 50,38 % selon un institut brésilien

TESTS Malgré ce résultat, il arrive à remplir la condition d’une efficacité supérieure à 50 % exigée par l’Organisation mondiale de la santé

20 Minutes avec AFP

— 

Le Gouverneur de Sao Paulo présentant le vaccin de Sinovac, le 21 juillet 2020.
Le Gouverneur de Sao Paulo présentant le vaccin de Sinovac, le 21 juillet 2020. — Fotoarena/Sipa USA/SIPA

Le résultat est décevant comparé aux produits concurrents. Le vaccin chinois CoronaVac a montré une efficacité globale de 50,38 % contre le Covid-19 lors d’essais cliniques réalisés au Brésil, a annoncé mardi l’Institut Butantan chargé de sa production dans le pays.

Toutefois, comme il l’avait déjà indiqué la semaine dernière, l’institut a redit que ce vaccin, développé par le laboratoire chinois Sinovac, empêchait 78 % des vaccinés ayant néanmoins contracté le virus d’avoir besoin d’être hospitalisés et 100 % d’entre eux de développer des formes graves de la maladie. « C’est un vaccin sûr, efficace et qui répond à toutes les conditions requises pour une utilisation en urgence », a déclaré Dimas Covas, le directeur de l’Institut Butantan qui sera chargé de sa production et de sa distribution au Brésil.

Le vaccin a été testé sur 12.500 volontaires, des « professionnels de la santé en contact direct avec le Covid-19 », a précisé Ricardo Palacios, le responsable des essais cliniques au sein de l’institut. Selon ces résultats, le Coronovac remplit la condition d’une efficacité supérieure à 50 % exigée par l’Organisation mondiale de la santé. Mais il apparaît bien moins efficace que d’autres vaccins, tels que l’américano-allemand Pfizer/BioNTech (95 %) ou l’américain Moderna (94,1 %).

Une demande d’homologation en cours

Vendredi, l’Institut Butantan, dont l’Etat de Sao Paulo assure la tutelle, a fait une demande d’homologation du vaccin chinois à l’agence régulatrice brésilienne Anvisa. Une demande a également été déposée pour le vaccin anglo-suédois Oxford/AstraZeneca par l’institut public Fiocruz, qui sera en charge de sa production dans le pays sud-américain.

L’Etat de Sao Paulo, qui assure la tutelle de l’Institut, avec ses 46 millions d’habitants, prévoit de lancer sa campagne de vaccination le 25 janvier, alors que la Chine a déjà envoyé 10,7 millions de doses et des produits pour la fabrication de 40 millions supplémentaires. Fiocruz prévoit de son côté d’importer 2 millions de doses du vaccin Oxford/AstraZeneca produit en Inde par le Serum Institute of India (SII), plus grand fabricant de vaccins du monde.