Sénégal : 42.000 volailles abattues à cause de la grippe aviaire

ÉPIDÉMIE Des enquêtes seraient en cours pour déterminer l’origine de la contamination au Sénégal

20 Minutes avec agences

— 

Un poulailler (Illustration).
Un poulailler (Illustration). — G . VARELA / 20 MINUTES

Le Sénégal a abattu le 2 janvier 42.000 volailles à la suite de l’apparition d’un foyer de grippe aviaire dans la ferme privée de Pout, dans la région de Thiès, dans l’ouest du pays, selon une source gouvernementale. La mort de près de 60.000 volailles les semaines précédentes avait alerté les services de l’élevage qui ont contacté un laboratoire dont les analyses ont révélé le foyer de grippe aviaire, a déclaré un responsable, sans plus de détail sur la souche à l’origine de la maladie.

Le Sénégal avait jusqu’ici été épargné

« La grippe aviaire a été confirmée le 30 décembre par le laboratoire. Le foyer [de grippe aviaire] a été ensuite étouffé [avec l’abattage des bêtes]. Les enquêtes sont en cours pour déterminer l’origine de la contamination », a déclaré cette même source. Les opérations d’abattage ont été menées en coordination avec notamment le ministère de l’Agriculture et l’Organisation mondiale de la santé animale.

Le pays a depuis 2005 – à la suite de l’épidémie alors déclarée dans le monde – fermé ses frontières aux produits avicoles pour éviter une contamination. « Il y a pour autant des importations frauduleuses. Des gens vont nuitamment dans des pays voisins pour amener des produits avicoles dans le pays. C’est une source probable de contamination », a affirmé le responsable du ministère.