Coronavirus : Elon Musk, le fondateur de Tesla et SpaceX, devient l’homme le plus riche du monde

MOULAGA Il a coiffé au poteau Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui détenait le titre depuis 2017

20 Minutes avec AFP

— 

Elon Musk à Berlin, le 1er décembre 2020.
Elon Musk à Berlin, le 1er décembre 2020. — Hannibal Hanschke/AP/SIPA

Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla, s’est hissé jeudi au rang d’homme le plus riche du monde grâce à l’envolée des actions en bourse, selon l’agence Bloomberg.

« Comme c’est étrange », a réagi le milliardaire sur Twitter, avant d’ajouter « on se remet au travail ». Dans un tweet, il a également précisé : « Environ la moitié de mon argent est destinée à aider les problèmes sur Terre et l’autre à établir une ville autonome sur Mars pour assurer la continuité de la vie (de toutes les espèces) au cas où la Terre serait touchée par un météore ou une troisième Guerre mondiale surviendrait et nous nous détruirions nous-mêmes ».

Grâce à la flambée des titres de Tesla – dont il détient 18 % – à Wall Street, le fantasque entrepreneur de 49 ans, qui dirige également SpaceX, est passé ce jeudi devant Jeff Bezos, le patron d’Amazon, selon les calculs de l’agence Bloomberg qui tient à jour un classement des milliardaires. Jeff Bezos détenait le titre d’homme le plus riche de la planète depuis 2017.

Une valeur qui explose

Alors que l’action Tesla, qui a vu sa valeur multipliée par plus de 7 en 2020 et avançait encore vivement à Wall Street jeudi, la fortune de l’ingénieur d’origine sud-africaine, a atteint 188,5 milliards de dollars peu après l’ouverture de la séance, dépassant d’1,5 milliard celle de Jeff Bezos.

La veille, Tesla avait dépassé pour la première fois la barre des 700 milliards de dollars de valeur à la clôture alors que le titre avait terminé en hausse de presque 3 % à 755,98 dollars. Jeudi matin, l’action frôlait les 800 dollars grimpant de 5,7 %.

Les ventes du groupe restent pourtant bien loin des constructeurs traditionnels : Tesla n’a écoulé que 499.550 voitures sur l’année 2020, bien loin par exemple de Volkswagen et ses 11 millions de véhicules vendus en 2019. Mais Tesla bénéficie de l’engouement des investisseurs pour les véhicules électriques et du fait qu’il est parvenu à gagner de l’argent pendant cinq trimestres consécutifs, ce qui lui a permis d’entrer au sein du prestigieux indice S & P 500 en décembre.