Joe Biden, le 7 janvier 2020.
Joe Biden, le 7 janvier 2020. — AFP

DEMOCRATIE

Violences à Washington : Joe Biden dénonce « un des jours les plus sombres » de l’histoire des Etats-Unis

Revivez les événements qui ont fait suite à l'insurrection au Capitole, à Washington D.C.

L'ESSENTIEL 

  • Quatre personnes sont décédées mercredi en marge de la manifestation de pro-Trump devant le Capitole des Etats-Unis, à Washington D.C., après que Donald Trump a appelé ses partisans à ne pas concéder la victoire. 
  • Le processus de validation de la victoire de Joe Biden, qui se tenait au Congrès, a dû être interrompu après l'entrée de trumpistes dans le Capitole. Le vice-président Mike Pence a lui-même dû être évacué.
  • Ce processus a pu reprendre par la suite et le Congrés a validé la victoire de Joe Biden ce jeudi matin. Un couvre-feu a été instauré dans la capitale fédérale pour forcer les émeutiers à rentrer chez eux. Plus de cinquantes personnes ont été interpellées.

A LIRE AUSSI 

 

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous. On se retrouve sur 20minutes.fr pour continuer à suivre la foisonnante actualité américaine. Bonne soirée !

20h22 : Démettre Trump est une « urgence de la plus haute importance », déclare Nancy Pelosi, présidente de la chambre basse du Congrès

19h58 : Joe Biden prend la parole et dénonce « un des jours les plus sombres de notre histoire »

Le prochain président américain accuse Trump d’avoir « déchaîné un assaut sans merci contre les institutions » démocratiques américaines. Des manifestants antiracistes auraient été traités « très différemment » par la police, affirme-t-il dans son allocution.

19h45 : Une ministre de Trump, Elaine Chao annonce démissionner après les violences du Capitole

19h30 : Boris Johnson « condamne sans réserve » Donald Trump

« Je condamne sans réserve le fait d’encourager des personnes à se comporter de manière honteuse comme elles l’ont fait au Capitole », a déclaré Boris Johnson lors d’une conférence de presse. « Toute ma vie, l’Amérique a représenté des choses très importantes : une idée de la liberté et une idée de la démocratie », a déclaré le dirigeant britannique, qui entretenait de bonnes relations avec le milliardaire républicain, partisan comme lui du Brexit.

Il a estimé que Donald Trump avait « totalement tort » quand il a « encouragé les gens à envahir le Capitole » et « sans cesse jeté le doute sur le résultat d’une élection libre et juste ».

17h55 : Le ministre de la Justice par intérim annonce des inculpations d’émeutiers de mercredi dès ce jeudi

« Certains participants aux violences d’hier seront inculpés aujourd’hui, et nous continuerons d’évaluer méthodiquement les preuves, d’inculper et de procéder à des arrestations dans les jours et semaines à venir pour nous assurer que les responsables rendent des comptes devant la loi. »

 

17h41 : Le leader des démocrates au Sénat demande l’application du 25e amendement de la constitution

C’est l’amendement qui prévoit notamment les règles d’une destitution « rapide » du président. C’est une prise de position importante : Chuck Schumer est celui qui devrait devenir le président du Sénat, à nouveau à majorité démocrate. Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre, doit parler à 19 heures.

 

17h36 : Mystère mystère

Le journaliste de CNN, Jake Tapper, ironise sur le tweet du FBI qui annonce des investigations pour savoir qui est à l’origine de l’insurrection d’hier. « Oui c’est vraiment un gros mystère », dit-il en gros, les yeux pointants vers Donald Trump.

 

17h25 : Une « trahison »

L’ancien ministre de la Justice de Trump, viré juste après la présidentielle, Bill Barr, estime de Donald Trump a trahi la présidence.

 

17h14 : Les responsables de la police du Congrès tentent enfin de s’expliquer

Mais c’est un poil décevant sur la question de l’impréparation.