Coronavirus au Portugal : Le pays enregistre un record d’infections, le président en isolement

PANDEMIE La hausse du nombre de patients en soins intensifs inquiète particulièrement les autorités

20 Minutes avec AFP
— 
Un service Covid-19 à l'hôpital Curry Cabral de Lisbonne, en novembre dernier.
Un service Covid-19 à l'hôpital Curry Cabral de Lisbonne, en novembre dernier. — Armando Franca/AP/SIPA

L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse au Portugal. Le pays, qui voit les malades remplir à nouveaux les hôpitaux, a enregistré ce mercredi un nombre record de 10.000 nouvelles contaminations en 24 heures, selon l’autorité sanitaire nationale.

Considéré cas contact, le président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, a dû se placer en isolement à moins de trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle du 24 janvier, pour laquelle il est donné largement favori, a annoncé son cabinet. Le chef de l’Etat, âgé de 72 ans, a été en contact lundi avec un membre de son entourage qui a été testé positif au nouveau coronavirus mercredi. « Il se trouve en isolement préventif en attendant les démarches des autorités de santé », a indiqué la présidence dans un communiqué.

« Enorme pression » sur les hôpitaux

La période officielle de campagne électorale débutera dimanche, mais le président sortant avait déjà commencé à participer à une série de débats télévisés opposant les sept candidats en tête à tête. Marcelo Rebelo de Sousa devait être opposé mercredi soir au candidat populiste André Ventura. Le débat sera maintenu « en présentiel ou à distance », a indiqué un responsable de la chaîne de télévision qui va retransmettre le duel.

Fin décembre, le Premier ministre portugais, le socialiste Antonio Costa, avait passé 14 jours en isolement après avoir été cas contact d’Emmanuel Macron, sans avoir jamais été testé positif. Après avoir allégé les restrictions sanitaires pendant le week-end de Noël, le Portugal connaît actuellement une recrudescence des cas de Covid-19.

Ce pays d’environ 10 millions d’habitants a annoncé mercredi avoir détecté 10.027 nouveaux cas en 24 heures, un record absolu depuis le début de la pandémie, qui a jusqu’ici tué près de 7.400 personnes sur son sol. Le nombre de personnes hospitalisées est également reparti à la hausse, avec notamment 513 patients pris en charge dans des unités de soins intensifs. « Nous observons à nouveau une énorme pression sur le service national de santé », s’est inquiétée mercredi la ministre de la Santé, Marta Temido.