La Thaïlande interdit la nourriture, les boissons et les magazines à bord des avions à cause du Covid-19

EPIDEMIE Les passagers peuvent emmener leurs propres magazines, mais il pourra leur être demandé de les reprendre à la fin du vol

20 Minutes avec agence

— 

Vue intérieure d'un avion (illustration).
Vue intérieure d'un avion (illustration). — PIxabay / StockSnap

La situation sanitaire empire en Thaïlande et les restrictions se multiplient. La nourriture, les boissons et les magazines sont désormais interdits lors des vols intérieurs. Seuls les dépliants relatifs à la sécurité dans les appareils demeurent autorisés, précise CNN.

Ces mesures drastiques sont entrées en vigueur jeudi 31 décembre dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus. Selon Chula Sukmanop, le directeur général de la CAAT (l’autorité de l’aviation civile de Thaïlande), ces services créent un « risque d’exposition au virus ».

Un verre d’eau si besoin

Un avion effectuant de nombreux trajets en peu de temps, Chula Sukmanop craignait que les compagnies aériennes n’aient pas le temps de « nettoyer en profondeur » tous les objets nécessaires. Les autorités thaïlandaises avaient déjà banni le service de restauration à bord des vols intérieurs le 26 avril dernier, avant de le rétablir le 31 août.

Les passagers doivent donc à nouveau embarquer avec le ventre plein. Ils ne peuvent effectivement pas emporter d’aliments ou de liquides pour les consommer à bord. Le personnel de bord est simplement autorisé à donner un verre d’eau à toute personne qui en ferait la demande.

Possibles sanctions

Les voyageurs ont également la possibilité d’apporter leurs propres livres, magazines ou journaux à bord. Au moment du débarquement, l’équipage est susceptible de leur demander de les ramener.

Le port du masque reste par ailleurs obligatoire du début à la fin du vol. Les compagnies aériennes pourront être sanctionnées par la CAAT en cas de non-respect de ces nouvelles règles.