Brexit : Des expatriés britanniques n’ont pas pu monter dans un avion pour rentrer en Espagne

VOYAGE Les « certificats verts » fournis par ces passagers auraient été jugés non valables pour retourner en Espagne par la compagnie aérienne

20 Minutes avec agences

— 

Illustration du Brexit, divorce entre le Royaume-Uni et l'Europe.
Illustration du Brexit, divorce entre le Royaume-Uni et l'Europe. — AFP

Des expatriés britanniques vivant en Espagne se sont plaints ce dimanche de s’être vu refuser l’embarquement pour un vol reliant Londres à Madrid la veille. La compagnie aérienne leur a expliqué que leur certificat de résidence n’était pas valide après le Brexit.

Ce samedi, le photographe Max Duncan qui faisait partie des passagers retoqués a raconté ce qui s’était passé sur Twitter. La compagnie aérienne British Airways/Iberia leur aurait expliqué que leurs justificatifs, des « certificats verts », n’étaient « pas valables après le Brexit ».

Changement de réglementation

En réponse à son tweet, l’ambassade du Royaume-Uni en Espagne a déclaré que « cela ne devrait pas se produire ». Selon elle, les autorités espagnoles ont confirmé samedi soir « que le document de résidence vert sera valable pour les voyages de retour en Espagne ».

De son côté, Iberia a expliqué avoir reçu le 1er janvier un e-mail de la police des frontières signalant que l’enregistrement d’un ressortissant britannique en tant que citoyen européen n’était pas valable pour le recenser comme un résident en Espagne. Finalement, un deuxième e-mail reçu samedi soir indiquait que ce document pouvait être utilisé s’il n’était pas expiré.

Un « problème de communication »

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères espagnol a précisé que les « complications » de samedi soir étaient dues « à un problème de communication spécifique » qui avait depuis été corrigé. « Le trafic aérien entre le Royaume-Uni et l’Espagne se déroule normalement pour tous les citoyens d’Espagne et d’Andorre et pour tous les citoyens britanniques y résidant », a-t-elle ajouté.

Plus de 300.000 Britanniques sont recensés en Espagne. La plupart sont des retraités. S’ils se sont signalés avant le 31 décembre 2020, ils peuvent garder leur droit de résidence mais doivent pour cela justifier d’une adresse de résidence permanente, d’un compte bancaire espagnol, d’une couverture de santé et de revenus suffisants.