Etats-Unis : La démocrate Nancy Pelosi difficilement réélue présidente de la Chambre des représentants

PERCHOIR La principale opposante à Donald Trump a été reconduite comme « speaker », malgré des réticences dans son propre parti

20 Minutes avec AFP
— 
Nancy Pelosi ouvrant le 117e Congres, à Washington le 3 janvier 2021.
Nancy Pelosi ouvrant le 117e Congres, à Washington le 3 janvier 2021. — Bill Clark/AP/SIPA

Sa réélection n’aura finalement pas été une simple formalité. La démocrate Nancy Pelosi a été réélue de justesse dimanche présidente de la Chambre des représentants, lors de la première session de travail du 117e Congrès américain, qui affiche de profondes divisions.

A 80 ans, l’habile tacticienne, qui a été la principale opposante au président Donald Trump durant la deuxième partie de son mandat, a été reconduite comme « speaker » pour les deux ans à venir, malgré les réticences de certaines voix à la gauche de son parti.

L’élue de Californie a obtenu 216 voix contre 209 pour son rival républicain Kevin McCarthy. Tous les élus républicains présents ont voté pour ce dernier, tandis que cinq élus démocrates n’ont pas donné leur vote à Nancy Pelosi. Elle emmènera derrière elle une courte majorité à la Chambre, rétrécie après les élections de novembre. Les 435 sièges des élus de la chambre basse – dont 222 démocrates et 211 républicains, ont été renouvelés en même temps que le scrutin présidentiel.

Le troisième personnage des Etats-Unis

Ce sera le quatrième mandat de Nancy Pelosi au perchoir, qu’elle avait déjà occupé entre 2007 et 2010, alors première femme de l’histoire américaine à accéder à ce poste crucial. Elle avait ensuite repris la tête de la Chambre en janvier 2019, après les élections de mi-mandat. Le président de la Chambre des représentants est le troisième personnage des Etats-Unis après le président et le vice-président.

Si les démocrates ont la main sur la Chambre des représentants, la situation est par contre beaucoup plus incertaine à la Chambre haute. La majorité au Sénat reste en effet pour le moment suspendue à deux élections partielle en Géorgie, qui décideront ainsi de l’équilibre du pouvoir à Washington pour le début du mandat de Joe Biden. Le démocrate prendra ses fonctions le 20 janvier.