Coronavirus : L’Italie repousse l’ouverture de ses stations de ski au 18 janvier

EPIDEMIE En France, le porte-parole du gouvernement a jugé « peu probable » une réouverture le 7 janvier, comme cela était prévu également de l’autre côté des Alpes

20 Minutes avec AFP

— 

La station de Sauze d'Oulx, près de Turin, à l'arrêt le 24 décembre dernier (illustration)
La station de Sauze d'Oulx, près de Turin, à l'arrêt le 24 décembre dernier (illustration) — Norberto Maccagno/Pacific Press/

L’Italie a repoussé ce samedi l’ouverture de ses stations de ski au 18 janvier, les autorités régionales ayant demandé davantage de temps. « Les conditions ne sont pas réunies pour une ouverture des installations le 7 janvier », ont estimé les autorités régionales, citées dans le décret signé ce samedi par le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, repoussant la date d’ouverture des stations.

Le début de la vaccination contre le Covid-19 en Italie est intervenu dimanche dernier après que le pays s’est reconfiné, juste avant Noël, pour éviter une explosion des contaminations pendant les fêtes et repousser le spectre d’une troisième vague de  coronavirus, redoutée par les soignants. Le pays, qui a enregistré ce samedi 9.166 nouveaux cas et 364 morts, espère poursuivre en janvier la campagne de vaccination avec 470.000 injections prévues chaque semaine.

La France avait, comme l’Italie, envisagé une possible ouverture des remontées mécaniques dans les stations à partir du 7 janvier, mais le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a douché mercredi les espoirs du secteur, en indiquant qu’une ouverture à cette date était « peu probable » en raison du niveau de contamination toujours élevé. L’Agence Savoie Mont Blanc, représentant 112 stations de ski de Savoie et de Haute-Savoie, a « exigé » jeudi du gouvernement une date d’ouverture de la saison de sports d’hiver.