Coronavirus : Cuba développe ses propres vaccins

EPIDEMIE Les autorités ont pour objectif de lancer une vaste campagne de vaccination dans maximum six mois

20 Minutes avec AFP

— 

Dans une école de La Havane, le 2 novembre 2020.
Dans une école de La Havane, le 2 novembre 2020. — Ramon Espinosa/AP/SIPA

Entre Moderna, Spoutnik ou Pfizer, Cuba n’aura pas besoin de choisir. L’île prévoit en effet de lancer une vaste campagne de vaccination contre le Covid-19 au cours du premier semestre 2021 avec son propre vaccin, a annoncé un haut responsable du secteur de la santé cité mardi par le quotidien d’Etat Granma.

Soberana01 et Soberna02

Vicente Vérez Bencomo, le directeur de l’Institut Finlay (IFV) spécialisé dans la recherche et la production de vaccins, a fait ces déclarations au cours d’une visite du président cubain Miguel Diaz-Canel dans les locaux de l’institut où sont développés deux candidats vaccins contre le Covid-19 : Soberana01 et Soberna02.

« 01 va terminer la phase 1 d’essais cliniques et 02 démarre la phase 2 », a précisé Vicente Vérez. Selon le chercheur, 1.000 volontaires participeront aux tests de différentes formules de Soberana02 « pour ensuite, après évaluations (…) entamer la phase 3 » avec la participation de 150.000 volontaires à La Havane. Parallèlement, des négociations sont en cours pour mettre en œuvre les essais de phase 3 de ce candidat vaccin dans d’autres pays, en raison de la faible prévalence du Covid-19 au sein de la population cubaine.

Deux autres candidats vaccins contre le Covid-19, baptisés Mambisa et Abdala, sont également mis au point à Cuba par le Centre d’ingénierie génétique et biotechnologique. L’île, qui compte 11,2 millions d’habitants, est parvenue pour l’heure à maintenir sous contrôle la propagation de l’épidémie, avec 11.434 cas déclarés et 143 morts, selon les derniers chiffres officiels datant de dimanche.