Angleterre : Les aliments gras et sucrés bientôt supprimés des caisses des supermarchés ?

OBESITE Le projet, soumis à un processus de consultation avant une éventuelle application en 2022, vise aussi les têtes de gondoles et les entrées des grandes surfaces de plus de 185 m²​​​​​​​

20 Minutes avec agence

— 

Les bonbons, si prisés des enfants, contiennent fréquemment de nombreux additifs alimentaires -colorants et conservateurs- susceptibles de favoriser l'hyperactivité chez les plus jeunes.
Les bonbons, si prisés des enfants, contiennent fréquemment de nombreux additifs alimentaires -colorants et conservateurs- susceptibles de favoriser l'hyperactivité chez les plus jeunes. — A.BARON/SIPA

Le gouvernement britannique envisage d’interdire la vente d’aliments mauvais pour la santé à la caisse des supermarchés d’une surface supérieure à 185 m² en Angleterre. Les bonbons, confiseries, chips et boissons sucrées sont notamment visés par cette mesure de lutte contre l’obésité. Il ne s’agit pour l’instant que d’un projet. Il fera l’objet d’un processus de consultation et n’entrera pas en vigueur avant avril 2022, précise The Guardian.

Outre les caisses, les têtes de gondole et les zones situées à l’entrée des grandes surfaces seraient concernées par l’interdiction. En cas d’adoption du texte, les responsables de la grande distribution n’auraient également plus le droit de proposer des promotions de type « un acheté, un offert » sur les aliments concernés. Les ventes en gros d’aliments très gras ou très sucrés seraient bannies dans les supermarchés employant plus de 50 personnes.

Une « première étape audacieuse »

Les sites internet des magasins sont eux aussi visés par la mesure. Les liens vers les articles mauvais pour la santé ou certaines réductions de prix ne pourront pas apparaître sur la page d’accueil des sites ou lors de l’étape de paiement. Dans leur campagne de limitation des effets néfastes du surpoids et de l’obésité, les autorités britanniques réfléchissent aussi à l’interdiction des boissons sucrées en quantités illimitées dans certains restaurants.

Aujourd’hui, 63 % des Anglais sont obèses ou en surpoids. C’est aussi le cas d’un tiers des enfants du pays à l’âge de l’entrée au collège. « Créer un environnement qui aide chacun à manger plus souvent des aliments plus sains est crucial pour l’amélioration de la santé de la Nation », a estimé la secrétaire d’Etat à la Santé publique, Jo Churchill. Le responsable de l’organisme Action on Sugar a de son côté qualifié le projet de loi de « première étape audacieuse ».