Coronavirus : Onze cas du variant britannique détectés aux Pays-Bas

EPIDEMIE Le variant britannique serait plus contagieux que le coronavirus « classique », mais rien ne démontre à ce stade qu’il entraîne des formes plus graves de la maladie

J.-L.D. avec AFP
— 
Le centre ville d'Amsterdam en période de coronavirus
Le centre ville d'Amsterdam en période de coronavirus — Utrecht, Robin/action pre/SIPA

Les autorités néerlandaises ont détecté onze cas du variant du coronavirus​, apparu récemment au Royaume-Uni, après avoir découvert un premier cas début décembre, a annoncé lundi l’organisme responsable de la santé publique du pays, l’Institut néerlandais pour la Santé publique et l’Environnement (RIVM), dans un communiqué.

Pas nécessairement des formes plus graves

Un lien avec le Royaume-Uni n’a pu être établi que chez une des personnes concernées, a indiqué le RIVM, affirmant toutefois qu’il s’agit bien du variant britannique. Une enquête sur l’origine des cas est toujours en cours, a précisé l’Institut.

Selon des études présentées au Royaume-Uni, le nouveau variant est plus contagieux que la souche d’origine. Mais rien ne démontre à ce stade qu’il entraîne des formes plus graves de la maladie.

Test PCR exigé chez tous les arrivants de l’étranger

Les Pays-Bas avaient suspendu le 20 décembre tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni, expliquant avoir détecté un premier cas du variant du coronavirus sur le territoire néerlandais début décembre. Les Pays-Bas ont recensé plus de 710.600 cas de contamination au Covid-19 depuis le début de la pandémie.