Nageurs de l'extrême en Arctique.
Nageurs de l'extrême en Arctique. — Dominique FAGET/AFP

DRAME

Russie : Un navire de pêche coule dans l’Arctique, 17 personnes portées disparues

Deux personnes ont été sauvées par les équipes de secours 

Dix-sept personnes sont toujours portées disparues après le naufrage d’un navire de pêche dans l’Arctiquerusse, ce lundi, ont indiqué les autorités citées par les agences de presse russes, précisant que les opérations de sauvetage se poursuivaient.

Le navire Onega, basé à Mourmansk, a coulé près de l’archipel de la Nouvelle-Zemble dans la mer de Barents, a précisé le ministère des Situations d’urgence cité par l’agence TASS.

Mauvaise météo dans la zone

« L’équipage est composé de 19 personnes. Deux personnes ont été sauvées », a-t-il ajouté. Un navire participe aux opérations de recherche et trois autres sont en route sur les lieux de l’accident, selon la même source, qui précise que la cause du naufrage est « le givrage ».

Selon une autre source interrogée par l’agence TASS, la « mauvaise » météo dans la zone du naufrage ne permet pas l’utilisation de l’aviation pour les opérations de sauvetage. Le ministère des Situations d’urgence s’est refusé à tout commentaire dans l’immédiat.

Des accidents réguliers

En janvier 2018, un navire de pêche russe avec 21 personnes à son bord avait coulé en mer du Japon, sans qu’aucun survivant ne soit retrouvé après cinq jours d’opérations de recherches par des températures glaciales et des vents violents.

En avril 2015, le naufrage d’un chalutier-congélateur russe dans la même région avait fait au moins 56 morts. Dans la mer de Barents, 14 officiers russes avaient trouvé la mort en juillet 2019 dans l’incendie de leur sous-marin, un accident dont les circonstances n’avaient pas été révélées par les autorités au nom du « secret d’Etat ».