Coronavirus : Non, une infirmière américaine n'est pas morte après avoir été vaccinée contre le Covid-19

FAKE OFF Tiffany Dover s’était évanouie après avoir été vaccinée, des images qui ont précipité des rumeurs sur son décès. L’infirmière a expliqué perdre connaissance régulièrement. Son hôpital a démenti sa mort

Mathilde Cousin

— 

Nicole Costa, responsable de la pharmacie du centre médical Amita Health Presence à Joliet, dans l'Illinois, prépare le vaccin COVID-19 qui sera administré au personnel médical le 16 décembre 2020. (Image d'illustration)
Nicole Costa, responsable de la pharmacie du centre médical Amita Health Presence à Joliet, dans l'Illinois, prépare le vaccin COVID-19 qui sera administré au personnel médical le 16 décembre 2020. (Image d'illustration) — Chicago Tribune/TNS/Sipa USA/SIPA
  • Le 17 décembre, Tiffany Dover et quatre autres soignants de l’hôpital CHI Memorial, dans le Tennessee, ont été vaccinés contre le Covid-19.
  • Dix minutes plus tard, l’infirmière a été prise d’un malaise devant les caméras.
  • La rumeur de sa mort s’est ensuite répandue sur les réseaux sociaux, rumeur démentie par l’hôpital et ses proches.
  • La jeune femme a ensuite expliqué s’évanouir à la moindre douleur.

Edit : Ajout le 23/12 de la vidéo Twitter du CHI Memorial.

« Elle va bien. » Quelques mots de la part de son beau-père, pour espérer mettre fin à une rumeur touchant une infirmière américaine. Le 17 décembre, Tiffany Dover a reçu le vaccin de Pfizer contre le Covid-19. Dix minutes plus tard, alors que l’infirmière témoigne devant les caméras, elle perd connaissance. Une scène qui a suscité l’inquiétude sur les réseaux sociaux sur les possibles effets secondaires de la vaccination. La rumeur de sa mort s’est ensuite répandue.

FAKE OFF

Le CHI Memorial, l’hôpital où travaille la jeune femme, a démenti samedi les rumeurs sur son décès : « L’infirmière Tiffany Dover apprécie la sollicitude dont elle fait l’objet. Elle est chez elle et va bien. Elle demande le respect de sa vie privée et de celle de sa famille. »

Lundi soir, le CHI Memorial a publié une vidéo sur Twitter, montrant la soignante entourée de ses collègues.

Ses proches ont posté en public sur Facebook des photos de la jeune femme réunie avec ses proches pour les fêtes de fin d’année. Dimanche, son beau-père a lui aussi tenu à clarifier la situation : « Oui, elle est vivante » et « elle va bien », a-t-il ajouté.

Le beau-père de Tiffany Dover confirme qu'
Le beau-père de Tiffany Dover confirme qu' - Capture d'écran Facebook

Quelques instants après sa vaccination, Tiffany Dover avait tenu à détailler les raisons de sa perte de connaissance, confiant à la chaîne locale​ 3 WRCB Chattanooga être régulièrement sujette à des malaises vagaux dès qu’elle ressent une douleur. « J’ai des antécédents de surréaction vagale. […] Si je ressens de la douleur à cause de n’importe quoi, un ongle incarné, si je me cogne le doigt de pied, je m’évanouis. » Elle avait ajouté avoir perdu connaissance « probablement six fois dans les six dernières semaines ».

« Je me sens bien maintenant », avait-elle tenu à rassurer, détaillant ne plus ressentir qu’une petite douleur dans le bras.

« Il n’y a aucune raison de soupçonner que cela était dû au vaccin », a précisé le docteur Jesse Tucker à la chaîne locale, comparant la réaction de l’infirmière aux personnes qui ressentent un étourdissement lors d’une prise de sang.

Pour les quatre autres soignants vaccinés le même jour, le processus s’est déroulé « sans incident », précise 3 WRCB Chattanooga.

Ce mardi, l’Agence européenne des médicaments a autorisé le vaccin de Pfizer et BioNTech. La campagne de vaccination devrait commencer le 27 décembre dans les pays de l’UE.