Russie : Une compagnie aérienne veut réserver certains sièges aux passagers ne portant pas de masque en vol

TRANSPORTS Le règlement d'Aeroflot impose pourtant déjà le port d'un masque de protection à l'embarquement et pendant l'intégralité de ses vols

20 Minutes avec agence
— 
Un avion de la compagnie aérienne russe Aeroflot.
Un avion de la compagnie aérienne russe Aeroflot. — Marina Lystseva/TASS/Sipa USA/SIPA

Aeroflot a récemment annoncé son intention de réserver certains sièges de ses appareils aux passagers ne pouvant ou ne souhaitant pas porter de masque. Le règlement de la compagnie aérienne nationale russe rend pourtant obligatoire le port de l’accessoire de protection contre le coronavirus à l’embarquement et pendant les vols. La seule exception concerne les moments où les voyageurs mangent, boivent ou changent de masque.

« Assurer la sécurité de l’ensemble des passagers est d’une importance cruciale pour nous », a indiqué Yulia Spivakova, une porte-parole du transporteur aérien, dans un communiqué cité par CNN. La mesure mise en place par Aeroflot a en réalité pour but de répondre aux situations dans lesquelles une personne présente à bord refuse de porter son masque alors que l’ avion est déjà dans les airs.

Les incidents se sont multipliés

Les incidents en vol ou avant le décollage suite à des différends liés au port du masque se sont en effet multipliés depuis le début de la crise sanitaire liée en Covid-19. Yulia Spivakova a précisé que la nouvelle politique de son entreprise « n’empêche pas l’application des autres mesures en matière de responsabilité en cas de violation des règles relatives à l’utilisation à bord d’équipement de protection individuel ».

La compagnie aérienne russe n’a cependant pas précisé quel type de sanction elle comptait infliger aux passagers refusant de garder leur masque sur le visage pendant l’intégralité d’un vol.