Coronavirus : Un cas de forte réaction allergique au vaccin Pfizer en Alaska, la patiente va « mieux »

ETATS-UNIS Une professionnelle de santé a fait une grave réaction allergique et a dû être hospitalisée aux urgences pour une réaction anaphylactique

P.B. avec AFP

— 

Une infirmière reçoit une injection du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 le 16 décembre 2020 dans l'Indiana.
Une infirmière reçoit une injection du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 le 16 décembre 2020 dans l'Indiana. — USA Today Network/Sipa USA/SIPA

Une professionnelle de santé vivant en Alaska a eu une grave réaction allergique après avoir reçu une injection du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, au point d’être hospitalisée mardi. Elle a notamment reçu un antihistaminique et de l’épinéphrine (adrénaline). Mercredi soir, elle « allait mieux », indiqué l’hôpital Bartlett à 20 Minutes, mais elle devait rester une seconde nuit en observation.

Cette agente de santé, dont l’identité n’a pas été précisée, ne possédait pas d’antécédent allergique connu. Dix minutes après avoir été vaccinée, elle est devenue rouge et a pris un antihistaminique. Elle a ensuite été admise aux urgences avec le souffle court et une éruption cutanée sur le visage et la poitrine. Elle a été à nouveau traitée pour une réaction anaphylactique avec un antihistaminique et de l’épinéphrine. Au retour de ses symptômes, elle a également reçu des stéroïdes.

Pfizer enquête

Les autorités sanitaires britanniques avaient déconseillé le 9 décembre d’administrer le vaccin de Pfizer-BioNTech aux personnes ayant eu par le passé d'« importantes réactions allergiques », après deux cas de mauvaise réponse aux premières injections. « Nous allons nous pencher de près sur toutes les informations évoquant des réactions allergiques graves et nous actualiserons si besoin la notice » (du vaccin), a affirmé un porte-parole de Pfizer.

Les autorités sanitaires américaines ont également déconseillé ce vaccin aux personnes susceptibles de développer une réaction allergique à l’un des composants entrant dans sa formule. L’Agence américaine des médicaments (FDA) « est au courant d’informations sur une réaction anaphylactique chez une personne ayant reçu le vaccin contre le Covid-19. L’agence va continuer à travailler avec les CDC (Centres de prévention des maladies) et Pfizer pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé », a tweeté l’agence mercredi soir.

Les Etats-Unis ont donné vendredi soir leur feu vert au vaccin de Pfizer-BioNTech, ouvrant la voie à une campagne massive de vaccination dans tout le pays qui a débuté lundi. Les Etats-Unis comptent vacciner trois millions de personnes cette semaine et espèrent en vacciner jusqu’à 20 millions si l’agence américaine des médicaments (FDA) donne également son autorisation en urgence au vaccin de Moderna d’ici la fin de semaine.