Brexit : Un certificat obligatoire pour les animaux de compagnies britanniques dès le 1er janvier

FRONTIERES Pour les animaux arrivant en Grande-Bretagne en provenance de l’UE ou d’Irlande du Nord, il n’y aura en revanche pas de changements « dans l’immédiat »

20 Minutes avec AFP

— 

Brexit : Un certificat obligatoire pour les animaux de compagnies britanniques dès le 1er janvier (illustration).
Brexit : Un certificat obligatoire pour les animaux de compagnies britanniques dès le 1er janvier (illustration). — Pixabay

A partir du 1er janvier, fin de la période de transition post-Brexit, les chats, chiens et furets britanniques devront désormais être accompagnés d’un certificat sanitaire pour entrer dans l’Union européenne, a annoncé le gouvernement britannique, ce mercredi.

A cette date, le Royaume-Uni sortira de l’union douanière et du marché unique européen.

Certificat, puce et vaccins

Fini, dès lors, le passeport européen pour les compagnons à quatre pattes, auxquels les Britanniques vouent un amour immodéré, ainsi que pour les chiens guides. Leurs propriétaires devront désormais se procurer un certificat de bonne santé valable quatre mois auprès d’un vétérinaire, au plus tôt dix jours avant le voyage dans l’UE.

Les animaux ne pourront pénétrer dans l’UE que via un des points d’entrée désignés pour permettre le contrôle des documents. Comme c’était déjà le cas avant, ils devront également être dotés d’une puce électronique, vaccinés contre la rage et, pour pénétrer dans certains pays, être traités contre les vers.

Un accord moins restrictif

Ces mesures concernent également les voyages vers l’Irlande du Nord, province britannique qui restera partiellement alignée sur les règles européennes pour éviter le retour d’une frontière physique avec la république d’Irlande, membre du bloc des 27. Elles sont moins complexes que les dispositions qui auraient été mises en place si le Royaume-Uni n’avait pas obtenu le statut de pays listé. Elles auraient alors impliqué une prise de sang antirabique au moins trois mois avant le voyage.

Répertorié dans la partie 2 du règlement européen, le Royaume-Uni a indiqué essayer d’obtenir le statut lui permettant de faire voyager les animaux domestiques comme auparavant. Pour les animaux de compagnie arrivant en Grande-Bretagne en provenance de l’UE ou d’Irlande du Nord à partir du 1er janvier 2021, il n’y aura en revanche pas de changements « dans l’immédiat », a indiqué l’exécutif.