Présidentielle américaine : Confirmé par le collège électoral, Biden dénonce « l’assaut contre la démocratie » de Trump

DISCOURS Après avoir remporté 306 voix contre 232 pour Donald Trump, Joe Biden a appelé les Américains à « tourner la page »

P.B. avec AFP
— 
Présidentielle américaine: La victoire de Joe Biden face à Donald Trump confirmée par le collège électoral — 20 Minutes

Il n’est pas encore le 46e président des Etats-Unis, mais il est plus que jamais le « président-élu ». Lundi, le collège électoral a confirmé la victoire de Joe Biden, qui a remporté 306 grands électeurs, contre 232 pour Donald Trump. Prenant la parole dans la soirée, le démocrate a appelé l’Amérique à « tourner la page », et a dénoncé les « attaques sans précédent contre la démocratie » de son futur prédécesseur, qui refuse toujours de reconnaître sa défaite à la présidentielle du 3 novembre.

Donald Trump et ses alliés ont essuyé plus de 50 échecs devant la justice pour faire invalider les résultats dans certains Etats. « C’est une position extrême que nous n’avons jamais vue auparavant », a dénoncé Joe Biden d’une voix rocailleuse, en s’éclaircissant plusieurs fois la gorge, lors d’un discours depuis son fief de Wilmington (Delaware). « Une position qui a refusé de respecter la volonté du peuple, de respecter l’Etat de droit, et refusé d’honorer notre constitution », a tancé le démocrate. « Heureusement, une Cour suprême unanime a rejeté ces recours et envoyé un signal clair au président Trump : qu’elle refusait de participer à un assaut sans précédent contre notre démocratie. »

Investiture le 20 janvier

Joe Biden s’était pour le moment gardé d’attaquer si frontalement Donald Trump sur le sujet. « L’intégrité de nos élections a été préservée. Maintenant, il est temps de tourner la page. De nous rassembler », a invité le futur président des Etats-Unis. « La flamme de la démocratie a été allumée il y a longtemps dans ce pays. Et nous savons désormais que rien – ni même une pandémie ou un abus de pouvoir – ne peut éteindre cette flamme. »

Les résultats du vote du collège électoral doivent désormais être validés par le Congrès le 6 janvier. Des alliés de Donald Trump ont promis de les contester mais leurs efforts sont voués à l’échec face à la majorité des démocrates à la Chambre. Joe Biden sera investi le 20 janvier, et pour l’instant, Donald Trump n’a pas indiqué s’il comptait y participer.