Coronavirus aux Etats-Unis : Les premiers vaccins Pfizer/BioNTech disponibles dès lundi, une commande de 100 millions de doses supplémentaires à Moderna

EPIDEMIE Les Etats-Unis avaient déjà passé commande de 100 millions de doses auprès du laboratoire Moderna

G. N. avec AFP

— 

Les Etats-Unis ont doublé leur commande de vaccins anti-Covid-19 produits par Moderna.
Les Etats-Unis ont doublé leur commande de vaccins anti-Covid-19 produits par Moderna. — SOPA Images/SIPA

Les premiers lots de vaccins Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, autorisés vendredi aux Etats-Unis, arriveront lundi matin dans les centres de vaccination du pays, ont annoncé samedi les autorités américaines. « La distribution a commencé » et « les premières cargaisons arriveront lundi matin », a déclaré le général Gus Perna, de l’opération Warp Speed mise en place par le gouvernement américain pour assurer l’acheminement du vaccin.  Les Etats-Unis avaient acheté 100 millions de doses du vaccin développé par l’alliance Pfizer/BioNTech.

Les Etats-Unis ont par ailleurscommandé 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna contre le Covid-19, a annoncé vendredi le ministère américain de la Santé dans un communiqué. Elles s’ajoutent aux 100 millions de doses de ce vaccin déjà pré-commandées par le pays à la société de biotechnologie américaine. Ce vaccin doit encore être autorisés par l’Agence américaine des médicaments (FDA). Un comité consultatif doit se réunir jeudi prochain pour rendre son avis sur le vaccin de Moderna, après étude des données complètes des essais cliniques.

Des premières doses dès la fin décembre

« Cette nouvelle acquisition des autorités fédérales doit donner aux Américains une plus grande confiance encore dans le fait que nous aurons assez d’approvisionnement pour vacciner tous les Américains qui le veulent d’ici le second trimestre 2021 », a déclaré le ministre de la Santé Alex Azar, cité dans le communiqué. Moderna a précisé dans un communiqué distinct que ces doses supplémentaires seraient distribuées durant le deuxième trimestre 2021. En ce qui concerne les 100 millions de doses précédentes, sous réserve d’une autorisation par les autorités sanitaires, « environ 20 millions seront distribuées d’ici la fin décembre 2020, et le reste durant le premier trimestre 2021 », a confirmé Moderna.

Les Etats-Unis ont également acheté des doses auprès de deux autres groupes très avancés dans le développement de leur propre vaccin. D’une part 100 millions de doses auprès de Johnson & Johnson, qui pourrait demander une autorisation de commercialisation fin janvier ou début février selon Moncef Slaoui, conseiller scientifique de l’opération Warp Speed du gouvernement. Et d’autre part 300 millions de doses à AstraZeneca/Oxford, qui pourrait en faire de même fin février ou début mars.