Belgique: le jeune homme de 20 ans inculpé

ENQUETE Il a été arrêté après avoir tué deux bébés et une puéricultrice dans une crèche, vendredi matin...

Avec agence

— 

Le jeune homme est entré dans la crèche et s'est immédiatement attaqué aux enfants, ont raconté les témoins. Un enfant et une femme --une employée de 54 ans, Marita Blindeman, selon le parquet-- ont été tués sur le coup et un autre enfant a succombé peu après à ses blessures.
Le jeune homme est entré dans la crèche et s'est immédiatement attaqué aux enfants, ont raconté les témoins. Un enfant et une femme --une employée de 54 ans, Marita Blindeman, selon le parquet-- ont été tués sur le coup et un autre enfant a succombé peu après à ses blessures. — Ed Oudenaarden AFP/ANP

Coup de folie ou attaque froidement planifiée? Les enquêteurs doivent encore démêler le vrai du faux après avoir arrêté un jeune Belge de 20 ans, accusé d’ avoir tué deux bébés et une puéricultrice d'une crèche, vendredi matin.

Inculpé d'assassinats et de tentatives d'assassinat, le jeune homme a été placé en détention provisoire, a indiqué samedi le parquet de la ville. Il avait été interpellé peu après s’être introduit dans une crèche pour s’en prendre aux bébés qui s’y trouvaient.

Joker?

L'homme n'a donné aucune indication sur les mobiles de son acte, a précisé un porte-parole du parquet. Il a toutefois reconnu les faits après 10 heures d'un interrogatoire au cours duquel il a «à plusieurs reprises ri» avec les enquêteurs, indique samedi le quotidien populaire flamand Het Laatste Nieuws, posant la question de l'état mental de l'agresseur.

Sans antécédents psychiatriques, le jeune homme avait le visage fortement maquillé de blanc et de noir, faisant penser à certains au personnage du Joker dans le film «Batman, le chevalier noir». Selon Het Laatste Nieuws, l'homme avait sur lui, au moment de son arrestation, un second couteau - l'arme utilisée a été retrouvée sur place - et le nom d'une seconde crèche situé à trois kilomètres. «Un second bain de sang a pu être évité», estime le quotidien. Une information niée par la justice belge, samedi. En revanche, l'homme était bien équipé de plusieurs armes.

Couteaux, hachette et gilet par balle

Le jeune homme se baladait avec sur lui trois couteaux, une hachette et, sous ses vêtements, un gilet pare-balles, a révélé samedi la justice belge. «A proximité du bâtiment de la crèche, on a retrouvé deux couteaux qui appartenaient certainement au prévenu», a déclaré le procureur de Termonde, la commune où s'est déroulé le drame vendredi, Christian Du Four, lors d'une conférence de presse.

Puis, lors de son interpellation par la police, à quelques kilomètres de distance, «il était encore en possession d'un couteau, d'une petite hache et d'un faux pistolet», a-t-il dit. Les armes étaient dissimulées dans un sac à dos.