Coronavirus : 284 décès et 11.221 contaminations en 24 heures...

EPIDEMIE Revivez avec nous l'évolution de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde de ce vendredi 

R. G.-V.

— 

Un test naso-pharyngé. (illustration)
Un test naso-pharyngé. (illustration) — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

L’ESSENTIEL

  • Jean Castex et le gouvernement ont dévoilé jeudi soir le plan de vaccination français. Alain Fischer a été nommé « monsieur vaccin ».
  • Le nombre de contaminations continue de baisser en France, mais moins rapidement que depuis deux semaines. Un peu plus de 8.000 personnes se contaminent en moyenne chaque jour cette dernière semaine.
  • Les Etats-Unis ont brisé un nouveau record jeudi avec plus de 210.000 contaminations en vingt-quatre heures. Joe Biden a annoncé des décisions plus restrictives pour le port du masque dès sa prise de fonctions.

EN VIDEO

 

Ce live est désormais terminé. Merci à tous de nous avoir suivis, bonne soirée !

20h : 284 décès et 11.221 contaminations en 24 heures

Les chiffres continuent de baisser, ce vendredi, avec 11.221 nouvelles contaminations en 24 heures, soit 2.268.552 au total. Avec 284 décès supplémentaires par rapport à jeudi, le nombre de morts s’élève désormais à 54.767, dont 37.608 à l’hôpital.

Le taux de positivité atteint 10,7. Sur les 7 derniers jours, 8.545 personnes ont été hospitalisées dont 1.161 en réanimation.

19h41 : Le Premier ministre estonien, en quarantaine, sera absent au sommet de l’UE

Le Premier ministre estonien Juri Ratas a été placé en quarantaine vendredi et ne pourra pas assister au sommet européen des 10 et 11 décembre à Bruxelles, a-t-on appris auprès du gouvernement de l’Estonie. « J’ai réalisé aujourd’hui (vendredi) que j’ai été en contact mercredi avec une personne qui a été ensuite testée positive au Covid-19 », a tweeté Juri Ratas.

Son gouvernement a confirmé qu’il ne pourrait pas assister au prochain sommet européen. « Nous saurons au début de la semaine prochaine quel pays remplacera l’Estonie » au sommet, a déclaré une porte-parole, Mariann Sudakov. Un sommet européen, réunissant en personne les dirigeants des Etats membres les 10 et 11 décembre à Bruxelles, doit en particulier aborder la question d’un accord post-Brexit, sous la menace d’un veto de la France qui craint pour l’avenir de ses pêcheurs.

18h18 : Sur les universités, Emmanuel Macron souhaite « tout faire pour commencer plus tôt, en janvier »

Emmanuel Macron a assuré jeudi que le gouvernement « va tout faire pour pouvoir commencer un peu plus tôt en janvier, pour rouvrir travaux dirigés et demi-amphis » dans les universités françaises.

« On va essayer, je touche du bois, si nos résultats sont là (en matière de contamination au Covid), de commencer plus tôt et sans doute qu’on va essayer de reprendre davantage de TD (travaux dirigés) en présentiel, reprendre peut-être, si les chiffres sont bons, début janvier, des cours mais en demi-amphi », a-t-il précisé.

17h54 : « Les vaccins ne signifient pas zéro Covid », met en garde l’OMS

L’arrivée de plusieurs vaccins efficaces contre le Covid-19 et l’optimisme qui l’accompagne ne doit pas faire baisser la garde, parce qu’ils n’élimineront pas le virus, a mis en garde l’Organisation mondiale de la santé vendredi.

« Les vaccins ne signifient pas zéro Covid », a affirmé Mike Ryan, chargé des situations d’urgence à l’agence onusienne, expliquant qu’à eux seuls les vaccins ne « pourront pas faire le boulot ».

17h35 : Papy Warrior

Un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale a célébré chez lui son 104e anniversaire dans l’Alabama, aux Etats-Unis, après avoir passé plusieurs jours à l’hôpital, où il a vaincu le Covid-19. Major Wooten, de Madison dans l’Alabama, a été admis à l’hôpital le 24 novembre après avoir été infecté par le coronavirus, a écrit sa petite-fille Holly Wooten McDonald sur sa page Facebook.

Il est finalement sorti de l’hôpital mercredi, la veille de son anniversaire. Sur une vidéo publiée par sa petite-fille, des médecins, infirmiers et des membres de sa famille sont autour de lui pour assister à sa sortie, en fauteuil roulant, et lui souhaitent un « joyeux anniversaire ».

17h23 : Le nombre de décès diminue progressivement, selon l’Insee

Après un pic de mortalité atteint en France le 7 novembre, le nombre de décès diminue progressivement mais reste toujours supérieur à ceux de 2019 et de 2018, selon des chiffres publiés vendredi par l’Insee.

Entre le 1er septembre et le 23 novembre (derniers chiffres disponibles), les décès sont restés très nombreux en France, s’élevant à 156.978 décès, toutes causes confondues, soit 15 % de plus que pour la même période en 2019 et 17 % qu’en 2018. Depuis un pic atteint le 7 novembre (2.300), « le nombre de décès enregistrés diminue progressivement », souligne l’Insee dans cette publication hebdomadaire.

17h12 : Les Suisses pourront skier mais pas chanter à Noël

Il sera interdit de chanter à Noël en Suisse dans les églises pour cause de pandémie toujours menaçante et le gouvernement, sous pression européenne, a décidé vendredi de limiter les capacités dans les télécabines transportant les skieurs. La France et l’Allemagne militaient pour une fermeture des remontées mécaniques afin d’éviter une recrudescence des contaminations au coronavirus. Une proposition loin de faire l’unanimité en Suisse.

En pleine recrudescence de l’épidémie de Covid-19 dans le pays alpin, le Conseil fédéral a finalement décidé vendredi de laisser les pistes ouvertes, tout en limitant les capacités de transport des skieurs. « Il n’y a pas de limite générale de capacité dans les domaines skiables. En revanche, dans toutes les installations de transport fermées, c’est-à-dire les trains, les télécabines et les téléphériques, seuls les deux tiers des places peuvent être occupés », a indiqué le Conseil fédéral.

16h51 : Objectif 20 millions en Espagne

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi qu’il espérait vacciner contre le coronavirus 15 à 20 millions de ses concitoyens, sur une population de 47 millions, d’ici mai ou juin prochain, dont 2,5 millions d’ici fin février. « Nous estimons que nous allons pouvoir commencer la campagne de vaccination début janvier », a affirmé le ministre de la Santé, Salvador Illa, lors d’un déplacement à Saint-Sébastien (nord).

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, qui a parlé à la presse peu après lors d’une visite en Cantabrie (nord), a estimé que 2,5 millions de personnes seraient vaccinées durant la première phase de cette campagne, prévue pour durer deux mois.

16h42 : Un dépistage à grande échelle au Havre

L’Etat et la communauté urbaine du Havre ont annoncé ce vendredi l’organisation du 14 au 19 décembre d’une opération de « dépistage à grande échelle de la population » dans cette agglomération de 270.000 habitants.

L’opération s’appuiera sur « 20 sites éphémères de dépistage à gros volume », une offre de dépistage « au sein même des grandes entreprises, des grands établissements et des écoles », et sur des « moyens supplémentaires » pour l’offre de dépistage existante, selon un communiqué commun de l’Etat et de la collectivité locale.

« Pour tester un nombre très important d’habitants en un temps limité, il faut mobiliser des moyens humains et matériels très importants », a souligné le maire du Havre Edouard Philippe dans une vidéo diffusée sur sa page facebook.

15h55 : L’économie au ralenti aux Etats-Unis

L’économie américaine a créé plus de deux fois moins d’emplois en novembre qu’en octobre, signe du ralentissement de la croissance aux Etats-Unis en raison de la pandémie de Covid-19, a indiqué vendredi le département du Travail. Ce bilan de santé morose du marché du travail ne va pas manquer de mettre la pression sur le Congrès pour adopter un nouveau plan de soutien pour les plus vulnérables et pour les entreprises alors que de nombreuses aides expirent le 26 décembre.

Quelque 245.000 emplois ont été créés le mois dernier, contre 610.000 en octobre, selon un nombre qui a été révisé en baisse et loin des 711.000 enregistrés en septembre, Le taux de chômage perd 0,2 point de pourcentage, à 6,7 %, signe que le marché de l’emploi continue de se redresser mais à un rythme plus modéré. Les analystes tablaient sur 650.000 créations d’emplois et un taux de chômage inchangé à 6,9 %.

15h03 : Tout tout tout, vous sauvez tout sur le…

…vaccin ! Emmanuel Macron a assuré vendredi que le gouvernement dira « de manière très claire ce qu’on sait et ce qu’on ne sait pas » sur les vaccins contre le Covid-19, lors d’une visite à l’hôpital Necker à Paris. Le chef de l’Etat a tenu à réaffirmer que la campagne vaccinale qui démarrera en janvier « sera fondée sur l’expertise indépendante et la transparence » et non pas sur les seules informations des laboratoires pharmaceutiques.

« Jamais nous ne dirons des choses pas scientifiquement portées, c’est pour ça qu’un expert référent (l’infectiologue Alain Fischer, NDLR) dira de manière très claire ce qu’on sait et ce qu’on ne sait pas ». Alain Fischer, le « M. Vaccin » chargé de coordonner la stratégie vaccinale du gouvernement, a été attaqué vendredi par plusieurs responsables politiques. « Avec monsieur Vaccin, professeur Tournesol du gouvernement, on est vacciné contre le vaccin ! », a dénoncé l’eurodéputé du Rassemblement national Gilbert Collard. L’ancienne ministre socialiste Ségolène Royal a qualifié Alain Fischer de « catastrophe » qu’il faudrait « vite changer ».

14h32 : Tout le monde n’est pas d’accord avec le report des soldes

Un ensemble de sept organisations représentant les commerçants ont dénoncé vendredi la décision du gouvernement de reporter le début des soldes d’hiver au 20 janvier, évoquant la nécessité d’écouler leurs stocks rapidement.

Ces organisations « qui représentent la majorité de l’activité du commerce et de ses emplois, avaient unanimement indiqué leur volonté de maintenir les soldes à la date du 6 janvier », indiquent-elles dans un communiqué commun. Elles « s’inquiètent des conséquences économiques et sociales que pourrait avoir ce report en cas de difficultés de trésorerie début janvier, après un mois de novembre sans chiffre d’affaires ».

13h50 : Chypre prévoit les premiers vaccins d’ici la fin de l’année

Chypre prévoit les premières livraisons de vaccins contre le nouveau coronavirus d’ici la fin de l’année, dans le cadre de leur déploiement dans toute l’Union européenne (UE) une fois l’approbation obtenue, ont indiqué vendredi des responsables de l’île méditerranéenne.

Les fabricants Astra Zeneca et Pfizer/BioNTech se sont engagés à commencer à fournir les pays de l’UE avec leur vaccin en décembre, a déclaré Zoi Dorothea Pana, conseillère auprès du ministère chypriote de la Santé.

Si tout se passe comme prévu, Chypre recevra 119.024 doses d’Astra Zeneca en décembre et 48.955 doses de Pfizer/BioNTech. La République de Chypre a commandé au total quelque 1,8 million de doses de vaccins à Astra Zeneca, Pfizer/BioNTech et Jensen, selon la même source. La priorité pour les vaccins sera donnée au personnel hospitalier et aux personnes vulnérables souffrant de maladies graves.

13h04 : Les membres du gouvernement ne se feront pas vacciner en priorité

Interrogé pour savoir s’il allait se faire vacciner dès janvier, le Premier ministre, Jean Castex, a répondu par la négative, expliquant qu’il ne faisait pas partie des publics prioritaires : « Je ne figure pas dans les publics prioritaires déterminés par la HAS (…), d’aucuns pourraient considérer que c’est un passe-droit », a-t-il déclaré.

« Dès que ce sera possible moi je me ferai vacciner, je pense que ce sera le cas de tous les membres du gouvernement, mais je rappelle que nous ne sommes pas public prioritaire, donc laissons d’abord les personnes prioritaires se faire vacciner, et puis nous ça viendra le moment venu », avait également déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, vendredi sur BFMTV.

12h58 : Une stratégie vaccinale pour l’Afrique

Moins touchée que les autres continents par le Covid-19, l’Afrique se lance dans une course aux vaccins semée d’obstacles financiers, logistiques et culturels, avec une préférence dans quelques grands pays pour les offres les moins chères comme AstraZeneca. Le continent a pour objectif de vacciner « 3 % des Africains d’ici mars 2021 et 20 % d’ici la fin de l’année prochaine », a déclaré le 26 novembre la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Matshidiso Moeti, basée à Brazzaville.

Sur le continent, le coût du déploiement du vaccin auprès des « populations prioritaires » est estimée à 5,7 milliards de dollars, avec « des coûts supplémentaires de 15 % à 20 % pour le matériel d’injection et la livraison des vaccins », selon l’OMS. Sur les 47 pays de la région Afrique de l’OMS, « seulement près du quart disposent de plans adéquats pour les ressources et le financement », regrette l’agence onusienne.

12h26 : Gilbert Collard s’en prend aux vaccins

L’eurodéputé du Rassemblement national Gilbert Collard a estimé vendredi qu’il fallait être « très courageux » pour se faire vacciner contre le Covid-19 après avoir entendu le « M. Vaccins » du gouvernement affirmer qu’on manquait encore de données sur l’effet des vaccins. « Effarant : avec monsieur Vaccin, professeur Tournesol du gouvernement, on est vacciné contre le vaccin ! Si après l’avoir entendu, vous vous faites vacciner, vous êtes vraiment très courageux ! », a tweeté l’élu du RN.

12h17 : Cocolate

Le centre hospitalier de Tourcoing coordonne une étude sur le « Covid long », qui pourrait à terme inclure 1.000 patients dans toute la France, afin de tenter d’identifier les causes de la persistance de symptômes chez certains malades, parfois des mois après la phase aiguë de la maladie. Intitulée « Cocolate », pour coordination sur le covid tardif, cette étude se met actuellement en place en incluant ses premiers patients, explique son médecin coordinateur, le Dr Olivier Robineau, du service des maladies infectieuses du CH Dron.

Ces malades, qui n’ont pas connu une forme très sévères du Covid-19 et n’ont pas été hospitalisés en réanimation, auront en commun de subir au moins un symptôme persistant deux mois après l’épisode aigu de la maladie. Ils seront orientés par leurs médecins généralistes vers les hôpitaux, qui leur proposeront un parcours coordonné pour explorer leurs symptômes et pourront les inclure dans l’étude. Fatigue, essoufflement, sensation de ralentissement psychique, troubles de concentration avec l’impression d’être « dans le brouillard », maux de tête, douleurs articulaires ou thoraciques : les symptômes persistants sont assez nombreux mais « pas très spécifiques », souligne le Dr Robineau.

11h26 : Annulation des Mondiaux de ski freestyle et snowboard prévus en Chine en février (FIS)

11h05 : Rapide comme les Britanniques

L’agence britannique du médicament a assuré vendredi que sa décision rapide d’autoriser au Royaume-Uni le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, une première dans le monde occidental, répondait à toutes les normes de sécurité, après des critiques sur la rapidité du processus.

« Aucun vaccin ne serait autorisé au Royaume-Uni s’il ne respectait pas les normes de sécurité, de qualité et d’efficacité », a déclaré dans un communiqué l’Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA). « Tout vaccin fait l’objet de solides essais cliniques conformes aux normes internationales », a-t-elle ajouté.

L’immunologue Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche sur le nouveau coronavirus, avait estimé jeudi que la MHRA avait « précipité cette approbation », survenue mardi, avant de s’excuser.

10h13 : Nouveau chiffre

Plus de 65 millions de cas du nouveau coronavirus, dont plus de 1,5 million de décès, ont été officiellement détectés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de bilans fournis par les autorités de santé, ce vendredi matin.

9h18 : La validité des tickets restaurant 2020 prolongée jusqu’en septembre 2021 (Le Maire)

La validité des tickets restaurant 2020 sera prolongée jusqu’au 1er septembre 2021, alors qu’ils auraient dû être périmés fin février, a annoncé Bruno Le Maire ce vendredi sur RMC/BFMTV. « Ça va permettre de redonner 700 millions d’euros de pouvoir d’achat aux restaurateurs », a ajouté le ministre alors que ces établissements vont rester fermés jusqu’au 20 janvier au moins.

8h59 : Le Fonds de solidarité à 1.500 euros pour tous les secteurs s’arrêtera au 31 décembre, annonce Bruno Le Maire

Le Fonds de solidarité « universel » allant jusqu’à 1.500 euros mensuels pour tous les secteurs s’arrêtera au 31 décembre, a annoncé Bruno Le Maire ce vendredi sur RMC/BFMTV. « Il y a un fonds de solidarité dit universel dont peuvent bénéficier toutes les entreprises qui ont perdu 50 % de leur chiffre d’affaires. C’est l’indemnité qui va jusqu’à 1.500 euros. Ce fonds de solidarité, on va le maintenir jusqu’au 31 décembre », a-t-il déclaré, ajoutant qu'« il ne sera pas poursuivi après le 31 décembre ».

8h35 : En attendant la prochaine pandémie

Emmanuel Macron va annoncer ce vendredi la création d’une nouvelle agence nationale de recherche sur les maladies infectieuses et émergentes, pour mieux faire face à l’avenir à des crises comme celle du Covid-19, a-t-on appris auprès du ministère de la Recherche. Le président présentera « sa vision de la transformation sur la recherche et l’innovation en santé pour les prochaines années », lors d’un discours à 12h30 à l’institut Imagine, au sein de l’hôpital Necker à Paris, aux côtés de la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal.

Il annoncera à ce titre la mise en place d’une nouvelle agence consacrée aux maladies infectieuses et émergentes afin « d’améliorer les recherches, comprendre comment ces maladies émergent, savoir les traiter, et être là en cas de nouvelle crise sanitaire », a détaillé le ministère. Cette agence, qui devrait voir le jour dès janvier 2021, regroupera l’Agence nationale de recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS) et le consortium REACting, qui coordonne la recherche sur les crises sanitaires liées aux maladies infectieuses émergentes (virus chikungunya, Ebola… et Covid-19).

8h19 : Les soldes d’hiver seront reportées

La période des soldes d’hiver commencera le 20 janvier au lieu du 6, a annoncé vendredi le ministre délégué aux PME Alain Griset, suite à une demande de report des associations de commerçants. « Je pense qu’aujourd’hui il est utile de reporter, donc les soldes commenceront le 20 janvier », a déclaré le ministre sur Sud-Radio, ajoutant qu'« on avait de par la loi la possibilité de commencer le 6 ».

Bonjour à tous et à toutes, bienvenue dans ce nouveau live coronavirus de la rédaction de 20 Minutes.