Coronavirus : Des milliers de manifestants pour la santé publique à Madrid

ESPAGNE L'Espagne est l'un des pays d'Europe les plus touchés par la seconde vague de coronavirus

J.-L.D. avec AFP

— 

Manifestation des soignants à Madrid
Manifestation des soignants à Madrid — SIPA

Plusieurs milliers de soignants éprouvés par la pandémie de coronavirus ont défilé à Madrid ce dimanche en soutien au système de santé publique espagnol. Brandissant des pancartes réclamant « une santé 100 % publique » et « plus de contrats poubelles », les manifestants ont défilé aux rythmes des tambours dans les rues de la capitale espagnole à l’appel de la plateforme « Marée blanche » (Marea Blanca) regroupant plusieurs organisations professionnelles.

Ils étaient près de 10.000 selon les organisateurs, bien que la préfecture de Madrid n’ait pas communiqué de chiffre dans l’immédiat. fLes manifestants ont notamment défendu la préservation du système de santé publique géré par la région de Madrid, critiquée pour son manque d’investissement en la matière dans l’un des épicentres de l’épidémie en Espagne.

Un nouvel hôpital, mais quid des nouveaux soignants ?

Infirmière, Lara García est venue protester contre le nombre « de personnel à temps partiel, des salaires plus bas que dans d’autres régions, et je ne parle même pas des autres pays », dénonce-t-elle. La manifestation intervient deux jours avant l’inauguration mardi de l’hôpital des pandémies de Madrid, construit en quelques mois par la région pour désengorger les hôpitaux de la capitale.

Mais de nombreux soignants craignent que ce nouvel établissement pouvant accueillir jusqu’à 1.000 patients ne capte des ressources allouées aux autres hôpitaux, notamment du personnel sanitaire.

44.000 morts en Espagne

« Le nouvel hôpital est une escroquerie absolue pour Madrid et les Madrilènes. Il n’est absolument pas nécessaire (…) Madrid a suffisamment de lits qui auraient pu être utilisés », estime Leonor Vallejo, 67 ans, ex-infirmière à la retraite.

L’Espagne demeure l’un des pays européens les plus touchés par la pandémie avec plus de 44.000 morts et plus d’1,6 million de cas.