Coronavirus : Comment les Etats-Unis organisent la première étape de leur plan de vaccination

EPIDEMIE Les autorités américaines prévoient de distribuer 6 millions de doses dans trois semaines et 40 millions d’ici la fin de l’année

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse sur le plan de vaccination contre le coronavirus, le 13 novembre 2020 à la Maison Blanche à Washington.
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse sur le plan de vaccination contre le coronavirus, le 13 novembre 2020 à la Maison Blanche à Washington. — CNP/NEWSCOM/SIPA

Alors qu’Emmanuel Macron a évoqué mardi soir la stratégie de la France en matière de vaccination contre le coronavirus, les Etats-Unis se préparent aussi de l’autre côté de l’Atlantique. L’immense logistique nécessaire à la distribution de millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est prête, ont assuré mardi des responsables américains, qui prévoient de distribuer 6,4 millions de doses dès le feu vert de l’Agence des médicaments (FDA) attendu dans moins de trois semaines.

Quarante millions de doses d’ici fin 2020

Puis « 40 millions [seront administrées] avant la fin de l’année », a dit le général Gus Perna, le chef des opérations de l’opération Warp Speed, montée par le gouvernement de Donald Trump pour soutenir le développement et la distribution des vaccins, et qui inclut une forte composante de militaires et d’experts logisticiens du département de la Défense. Ces 40 millions incluent également des doses du vaccin développé par Moderna, dont le feu vert est attendu en décembre aussi.

« Nous pouvons livrer n’importe où en Amérique », a dit le général. La première livraison Pfizer sera de 6,4 millions de doses environ, selon lui. Pfizer a créé des containers spéciaux pour maintenir la température à -70°C avec de la glace sèche jusqu’à 15 jours.

Un feu vert attendu autour du décembre pour Pfizer/BioNTech

Le vaccin de Pfizer pourrait être autorisé par la FDA peu après le 10 décembre, date de la réunion du comité consultatif de l’agence sur les vaccins. « Nous pensons être capables de distribuer le vaccin aux 64 juridictions dans les 24 heures suivant l’autorisation de la FDA », a redit le secrétaire à la Santé, Alex Azar.

Les 64 juridictions sont les 50 Etats américains et d’autres juridictions telles que le district de Columbia et les territoires comme Porto Rico. Le gouvernement fédéral paie pour les doses fabriquées par Pfizer et par Moderna.

Des lieux de distribution décidés à l’échelle régionale

Ce sont chacune des juridictions qui décideront où seront livrées les doses : hôpitaux, cabinets médicaux, pharmacies… Les Etats donneront la liste au gouvernement fédéral, qui coordonnera la livraison en 24 heures, chaque semaine, à tous les sites listés.

La répartition des 6,4 millions de premières doses a été faite proportionnellement à la population, selon Alex Azar. Les secondes doses seront expédiées 21 jours après pour Pfizer, et 28 jours après pour Moderna.

D’éventuelles recommandations de l’Etat fédéral sur les publics prioritaires

Qui sera prioritaire ? Le gouvernement fédéral fera des recommandations : probablement les résidents de maisons de retraite, les personnels médicaux et premiers secours, et les gens dont les pathologies les rendent particulièrement vulnérables au virus. Les mois suivants verront une hausse de la production, et le gouvernement prévoit d’avoir assez de doses pour vacciner tous les Américains qui le souhaitent au deuxième trimestre.

Mais ce sont les gouverneurs des Etats qui trancheront sur la liste des gens prioritaires dans leurs juridictions, car les recommandations fédérales ne seront pas contraignantes.

Plus de 259.000 décès du Covid-19

Les vaccinations dans les maisons de retraite pourront en tout cas commencer dans les 48 heures suivant le feu vert du régulateur, via l’un des réseaux de pharmacies partenaires du gouvernement, CVS, a aussi noté Alex Azar.

Le pays, le plus touché au monde par la maladie en valeur absolue, a encore détecté mardi 166.960 nouveaux cas en 24 heures et déploré 2.081 décès selon l’université Johns Hopkins, dont le relevé actualisé en continu fait référence. Plus de 259.000 personnes sont mortes du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie.