Le dernier soldat israélien a quitté Gaza

PROCHE-ORIENT Tsahal affirme avoir achevé son retrait des territoires palestiniens...

J.M. avec agence

— 

Le dernier soldat israélien a quitté mercredi la bande de Gaza, quatre jours après la fin d'une guerre de 22 jours qui a coûté la vie à plus de 1.300 Palestiniens et causé une énorme dévastation.
Le dernier soldat israélien a quitté mercredi la bande de Gaza, quatre jours après la fin d'une guerre de 22 jours qui a coûté la vie à plus de 1.300 Palestiniens et causé une énorme dévastation. — David Buimovitch AFP

L'armée israélienne a achevé mercredi son retrait de la bande de Gaza après son offensive lancée le 27 décembre dans le territoire palestinien contre le Hamas, a annoncé un porte-parole militaire.

Tsahal se tient cependant sur ses gardes. «Le dernier soldat a quitté la bande de Gaza ce matin, mais l'armée reste déployée à la lisière pour faire face à toute éventualité», a déclaré le porte-parole.

Trois jours pour un retrait total

Les combats dans la bande de Gaza ont cessé dimanche à la faveur d'un cessez-le-feu qu'Israël et les groupes armés palestiniens, dont le Hamas qui contrôle le territoire, avaient décrété chacun de son côté.

L'armée israélienne a commencé à se retirer graduellement de la bande de Gaza après ce cessez-le-feu. Si la trève a été respectée, les services de santé palestiniens ont affirmé ce mardi qu'un agriculteur de la bande de Gaza avait été abattu par des tirs israéliens.

Plus de 1.300 Palestiniens ont été tués au total dans l'offensive israélienne, la plus vaste jamais menée par Israël dans la bande de Gaza qui a été dévastée par les bombardements et les combats.

Le Hamas garde un oeil sur Obama

Par ailleurs, le mouvement palestinien Hamas a appelé mercredi le nouveau président américain Barack Obama à tirer les leçons des «erreurs» de son prédécesseur George W. Bush, affirmant qu'il le jugerait sur ses «actes». «Nous le jugerons à travers sa politique et ses actions sur le terrain et à quel point il tirera les leçons des erreurs des administrations précédentes, notamment celle de George W. Bush, et de sa politique criminelle et injuste», a affirmé le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, dans une conférence de presse.



>>> En raison des débordements racistes systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr