Ted Kennedy va mieux

ETATS-UNIS Après son malaise pendant le déjeuner d'investiture de Barack Obama, le sénateur démocrate a passé la nuit à l'hôpital et pourrait rentrer chez lui...

J.M. avec agence

— 

Le clan Kennedy, pilier du parti démocrate américain, penche de plus en plus fortement pour la candidature de Barack Obama, en dépit du soutien apporté par trois de ses membres à Hillary Clinton.
Le clan Kennedy, pilier du parti démocrate américain, penche de plus en plus fortement pour la candidature de Barack Obama, en dépit du soutien apporté par trois de ses membres à Hillary Clinton. — Emmanuel Dunand AFP/Archives

Le «lion du Sénat» s'apprête à rugir à nouveau. Le sénateur américain Edward «Ted» Kennedy est «conscient» et «se sent bien», après son malaise survenu mardi au déjeuner d'investiture donné en l'honneur du président Barack Obama. Son bureau, comme les médecins, met en cause un «coup de fatigue», et non pas le cancer dont il a été opéré pour expliquer sa défaillance.

Le médecin qui a pris en charge le sénateur démocrate au Centre hospitalier de Washington a assuré dans la soirée que son patient restait sur place «cette nuit en observation, et pourra rentrer chez lui demain matin».

«Je vais me remettre sur pieds»

Les sénateurs John Kerry et Chris Dodd, deux amis proches, ont indiqué qu'ils l'avaient accompagné jusqu'à l'ambulance qui l'a amené à l'hôpital, et que M. Kennedy semblait conscient. «Il ira bien, c'est la bonne nouvelle», a déclaré le sénateur Dodd à des journalistes, ajoutant que Ted Kennedy avait dit: «Je vais me remettre sur pieds, à tout à l'heure».

Selon le sénateur Orrin Hatch, l'un de ses proches, qui se trouvait également à ses côtés, le malaise «était douloureux pour lui, mais il a pu se calmer progressivement en entrant dans l'ambulance». «Il m'a regardé en souriant, avec ce vieux sourire ironique qui me fait dire que je sais que les choses vont bien se passer», a ajouté le sénateur.

Ted a du pain sur la planche

Lors du déjeuner d'investiture, Barack Obama a prononcé quelques mots pour le sénateur. «Une partie de moi est avec lui, a assuré le président, et je pense que c'est vrai pour chacun d'entre nous».

Ted Kennedy était retourné siéger au Sénat en novembre après avoir été opéré en juin d'une tumeur au cerveau. En juillet, il n'avait fait qu'une brève apparition à la chambre haute. Le frère de John Kennedy, le président assassiné en 1963, a prévu de travailler sur le dossier de la réforme du système de couverture santé, l'une des priorités de la nouvelle administration Obama.