Los Angeles : Un jardinier dénonce « l’esclavage alimentaire » dans les quartiers

BIEN MANGER Chaque jour, « 20 Minutes » vous conseille une vidéo réalisée par son partenaire Brut

V.R.B.

— 

Un jardin potager (image d'illustration).
Un jardin potager (image d'illustration). — Goumbik / Pixabay

A Los Angeles, un homme a ouvert un jardin géant. Il y cultive des fruits et des légumes. Il encourage les autres habitants à le suivre dans sa démarche et dénonce « l’esclavage alimentaire ». Le « Gangsta Gardener », c’est le surnom de Ron Finley. Il est le jardinier de sa ville. « Ça, c’est du gangsta. Il n’y a pas plus gangsta que l’air. Faire pousser sa propre nourriture, développer la communauté, nourrir les gens… c’est ça, être gangsta », affirme-t-il. Ron Finley a commencé à créer un jardin géant dans le quartier de South Los Angeles en 2010. Il décrit ces quartiers comme « de l’ esclavage​ alimentaire ». Pour lui, il n’existe aucun produit alimentaire sain dans ces zones.

Découvrez l’intégralité de la vidéo avec notre partenaire Brut :