Les quatre piliers de la nouvelle administration

— 

A 61 ans, l'ancienne First Lady succède à Condoleezza Rice.

Sa mission « Réparer tout le mal que l'administration Bush a fait à nos relations diplomatiques », analyse pour 20minutes.fr, Samuel Popkin, professeur de sciences politiques.

Les +, les - Son expérience de la scène internationale. En revanche, l'inconnue s'appelle Bill Clinton. L'ancien président acceptera-t-il de marcher au pas fixé par Obama?

A 65 ans, cet ancien directeur de la CIA est l'actuel secrétaire à la Défense. Il est proche des républicains et de la famille Bush.

Sa mission Réaliser le retrait d'Irak et se concentrer sur le front afghan.

Les +, les - Robert Gates est très respecté, des démocrates et des républicains. Mais certains redoutent que le départ d'Irak ne soit retardé. Il affirme, lui, être prêt à « essayer » le retrait en seize mois souhaité par Obama.

A « seulement » 47 ans, il a déjà servi au Trésor sous trois présidents. Depuis 2003, il était à la tête de la Réserve fédérale de New York.

Sa mission Sauver l'économie américaine. Il va devoir terminer les sauvetages de Wall Street et de l'industrie automobile et convaincre le Congrès d'adopter un plan de relance à 800 milliards de dollars... sans creuser le déficit.

Les +, les - Il est apprécié à Wall Street, sans toutefois être du sérail.

A 57 ans, il est le premier ministre noir de la Justice. Il succède au très controversé Michael B. Mukasey.

Sa mission Redorer le blason du département de la Justice.

Les +, les - Une réputation de chevalier anticorruption lorsqu'il était procureur. En revanche, il faisait aussi partie de l'administration Clinton. De quoi donner des munitions à ceux qui pensent qu'Obama fait du neuf avec du vieux.