Brèves d'investitures: Sarkozy et Obama, c'est royal... Un blog à la Maison Blanche...

D DAY Toutes les infos utiles (ou pas) sur l'investiture d'Obama...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

La Chine a appelé le président américain Barack Obama, qui prête serment mardi, à renforcer la coopération militaire bilatérale, en levant les "obstacles" qui entravent son développement.
La Chine a appelé le président américain Barack Obama, qui prête serment mardi, à renforcer la coopération militaire bilatérale, en levant les "obstacles" qui entravent son développement. — Nicholas Kamm AFP/Archives
C'est le grand jour. A défaut de siroter un Mojito dans un des nombreux lieux de fête de Washington en regardant la cérémonie, on vous mijote une petite sélection d'infos plus ou moins indispensables.

>>>>>> Suivez les derniers prolongements des aventures d'Obama à Washington sur notre twitter
et retrouvez sa vie sur une google map aux petits oignons
...

Une orgie pour Obama
Pour fêter la présidence, le Dr Susan Block Institute pour les sciences et les arts érotiques, du nom d'une fameuse sexologue, organise samedi prochain une soirée d'investiture spéciale, intitulée une «Orgie pour Obama», dans le centre ville de Los Angeles. La 44e présidence des Etats-Unis sera hot.

Vous vous disiez qu'il devait faire un peu frais sur Washington. Bush père confirme
«Il fait froid ici». Voilà ce qu'a dit George Bush en arrivant au Capitole. On le croyait moins petite nature, cet ancien président qui veut faire du parachute avec son fils dans les mois qui viennent.

Un vétéran de l'US Army de 80 ans, depuis le Capitole, nous a confié par téléphone que des couvertures et des mitaines avaient été distribuées sur place. «Mais il y avait de l'électricité dans l'air, cela nous a réchauffés», a-t-il ajouté en rigolant.

Two millions in the streets, two millions


Nicolas Sarkozy félicite Barack Obama
«Au moment où vous prenez vos fonctions, je souhaite vous adresser, en mon nom personnel et au nom du peuple français, mes voeux de plein succès dans votre mission à la tête de la nation américaine», a déclaré le chef de l'Etat. «Je tiens aussi à vous assurer que la France est résolue à travailler main dans la main avec l'Amérique, son amie et son alliée, afin que nous puissions relever ensemble les immenses défis auxquels notre monde est aujourd'hui confronté». Fais attention Nicolas, depuis ce matin, on sait que Barack est ségoléniste.

Le site de la Maison Blanche fait peau neuve
Juste après le serment de Barack Obama, le site de la White House, sous licence creative commons, est entrée dans une ère nouvelle, avec notamment un blog où Macon Phillips, le directeur Nouveaux médias, promet dans un poste inaugural plus de communication, de transparence, de participation. «Change has come to WhiteHouse.gov», explique Phillips, qui évoque la briefing room, et aussi un engagement fort d'Obama: «Nous allons publier tous les textes législatifs, sauf ceux à appliquer d'urgence, sur le site pendant cinq jours, pour permettre au public de les passer en revue et de les commenter avant que le Président ne les signe.»

Obama a-t-il pris des calmants?
C'est la théorie audacieuse du présentateur Keith Olbermann de MSNBC, qui, devant l'apparence très sereine et détendue d'Obama, s'est demandé s'«il n'avait pas usé de calmants». Relax, Keith.



Karl Rove vous parle
20minutes.fr est allé vous dégoter sur son Twitter la réaction de Karl Rove, ancien directeur de cabinet de George W. Bush: «Best of luck to our new Commander in Chief.» Une certaine idée du fair-play.

Michelle Obama est très chic et très caliente
Elle est arrivée à la Maison Blanche vêtue d'une robe fourreau or pâle et d'un manteau en brocard assorti, création de la styliste américaine d'origine cubaine Isabel Toledo, qui l'habillait déjà pendant la campagne. Selon le quotidien Women's Wear Daily, la First Lady avait également choisi un créateur d'origine cubaine, Narciso Rodriguez, pour l'ensemble noir et crème qu'elle portait dimanche au Lincoln Memorial. Michelle esta caliente.

Vous ne savez pas où dormir: allez à l'église!

La Friendship Baptism Church de Washington a organisé une nuit blanche pour profiter de l'évènement:

Watch CBS Videos Online

Dick Cheney en fauteuil roulant pour la cérémonie
C'est vraiment ballot, mais le vice-président américain, 67 ans, pour quelques minutes encore, s'est fait mal au dos en déménageant et en portant des cartons dans sa nouvelle résidence. Il assistera à l'investiture dans un fauteuil.

Val Kilmer en a live-blogué de joie. C'est vraiment la fête
Le «Huffington Post», qui n'a pas caché sa préférence pour Obama pendant la campagne, a organisé une sacrée fiesta lundi soir, où les guests se bousculaient: Tom Hanks (dont la fille a bossé pour le site), Ben Affleck, Sharon Stone, Robert de Niro, Sting qui a chanté, Will.i.am qui a dansé et Val Kilmer qui a live blogué. Oui Val a raconté la soirée vers 23h00, expliquant sa joie totale: «Cela fait très longtemps que notre pays n'a pas été aussi unifié. Je suis vraiment fier.» Nice.

La live chat de Fox News part en live
Fox vous propose un magnifique dispositif multimédia sur sa home pour suivre le D-Day, avec un fil twitter, le direct en streaming et un live chat sur l’investiture, excellement mis en valeur, qui vire au n’importe quoi. Par exemple à 14h55, cjc313 demande «où sont les gays» en direct, ça fait en rire quelques uns, d’autres tombent vite dans l’injure homophobe. On s’invective, on s’insulte, on raconte sa vie, on balance le lien de son blog, et, parfois, on commente l’investiture. Allez, deux derniers comm' pour la route: «Ce que j’aime dans la vie? Mon poulet bien grillé» (Kristy) ; «Obama me doit 100 balles» (anon2274, un petit malin français). La suite du défouloir est ici. Pour la première fois depuis des années, on voit les modérateurs de 20minutes.fr se marrer.

Ségolène Royal: «J'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés»

On a beaucoup cherché à analyser les raisons de la victoire historique de Barack Obama. Lemonde.fr, qui a rencontré Ségolène Royal à Washington - où elle est la seule responsable politique française de haut niveau qui assistera tout à l'heure à l'investiture -, nous apporte la clé du scrutin: Obama a envoyé une équipe à Paris étudier son site Désirs d'avenir. «Ils sont venus deux jours boulevard Saint-Germain pendant ma campagne. Chez nous ils ont enregistré les idées de ''gagnant-gagnant'', de ''citoyen-expert''», explique Ségolène. Ensuite, il a adapté sa «démocratie participative» à la sauce américaine, «fort différente de l'européenne». Et voilà. La candidate à la présidentielle 2007 ne voit pas pourquoi elle «n'assumerait pas : oui, j'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés». 20minutes.fr se contentera d'ajouter que d'un point de vue chronologique, cette diffusion d'idées est possible.

La foule des grands jours à Washington DC
A huit heures du matin, heure locale, quelque 320.000 personnes avaient pris le métro de Washington mardi pour assister à l'investiture du président élu Barack Obama devant le Congrès américain, selon une porte-parole du métro. Deux millions de personnes sont attendues dans le centre-ville ce midi. Retrouvez le parcours que suivra Obama en google map, en 3D, voire en dessin animé ici...

Please, laissez Barack fumer

C'est le cri du coeur d'un chroniqueur de Slate, qui imagine une crise entre les Etats-Unis et la Russie l'hiver prochain: «Souhaitez-vous que Barack Obama, le gars qui a le doigt sur notre gâchette nucléaire, connu pour être un dépendant notoire à la nicotine, en train d'agoniser pour une cigarette.» Le problème est en effet de taille: la Maison Blanche est une zone non-fumeur depuis l'administration Clinton. Or, comme on le sait depuis avoir vu X-Files tout petit, les hommes de pouvoir ont toujours une clope au bec. Obama résistera-t-il à la tentation? Il a avoué à demi-mot aux présentateurs Barbara Walters et Tom Brokaw qu'il avait fourni des «efforts terribles pour préserver sa santé», concédant quelques petites relâches, passagères et oubliées. Un cigare de la réconciliation avec Fidel Castro ou Hugo Chavez en 2009 pourrait-il le faire replonger?

Abe Lincoln, le premier lolprésident des Etats-Unis?
On sait que le playboy Barack Obama porte haut les smileys, sur son visage ou sur son BlackBerry. On sait moins qu'Abraham Lincoln est peut-être le premier chef d'Etat à avoir utilisé un emoticon dans un discours, et le blog City Room veut réparer cet oubli. ll livre la transcription d'un discours de Lincoln en 1862 dans une édition du vénérable «New York Times», et ce passage troublant: «… there is no precedent for your being here yourselves, (applause and laughter ;) and I offer, in justification of myself and you, that I have found nothing in the Constitution against.» Pour Bryan Benilous, qui travaille sur les journaux historiques au sein de l'entreprise de numérisation d'archives Proquest, cet usage du ";)" après le mot "laughter" (rire aux éclats) est un emoticon et pas une faute de frappe. Tout ça un bon siècle avant que Scott E. Fahlman, chercheur à la Carnegie Mellon University, ne l'utilise dans un bulletin universitaire en... 1982.

Les Jonas Brothers mettent les demoiselles Obama en transe
Ce sont décidément les chouchous de la famille de Barack, et le personnel de la Maison Blanche risque de les avoir assez souvent en concert privé. Les Jonas Brothers, sorte de mix pop rock entre les mythiques Hanson et Tokyo Hotel, ont mis le feu lundi soir au concert d'investiture pour les enfants, un des préambules dansants à l'entrée en fonction de Barack Obama. Malia, Sasha et Michelle Obama n'ont pu s'empêcher de se déhancher sur ce son saturé d'émotions. On avait plus vu ça depuis les New kids on the block.