Lutte contre le terrorisme : Un mini-sommet européen organisé ce mardi par Emmanuel Macron

VIRTUEL Cette visioconférence, à l’initiative d’Emmanuel Macron, est organisée une semaine après l’attentat djihadiste de Vienne et après celui de Nice

20 Minutes avec AFP

— 

A l'initiative d'Emmanuel Macron, la France, l'Autriche, l'Allemagne et l'UE tiennent mardi un mini-sommet par visioconférence pour tenter de muscler la réponse européenne au terrorisme. (Illustration)
A l'initiative d'Emmanuel Macron, la France, l'Autriche, l'Allemagne et l'UE tiennent mardi un mini-sommet par visioconférence pour tenter de muscler la réponse européenne au terrorisme. (Illustration) — Jacques Witt/SIPA

Emmanuel Macron reçoit ce mardi à l’Elysée le chancelier autrichien Sebastian Kurz pour un déjeuner de travail. Puis, à 15 heures, les deux hommes tiendront un mini-sommet virtuel avec la chancelière Angela Merkel à Berlin ainsi que le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à Bruxelles.

Cette visioconférence, à l’initiative du président français est organisée une semaine après l’attentat djihadiste de Vienne et après celui de Nice et la décapitation de Samuel Paty en France en octobre. Elle sera suivie d’une conférence de presse commune. L’objectif est de trouver des solutions communes pour tenter de muscler la réponse européenne au terrorisme.

Mobiliser les Européens contre le terrorisme islamiste

Lui-même menacé par des djihadistes, Emmanuel Macron veut mobiliser les Européens contre le terrorisme islamiste et compte présenter de premières propositions en ce sens au Conseil européen du 10 décembre, avec l’objectif « d’aboutir sous la présidence française » au premier semestre 2022. Charles Michel et Clément Beaune, secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, en visite à Vienne lundi, ont dessiné quelques pistes pour une réponse européenne commune.

« Nous considérons que cette menace terroriste est une menace fondamentale, grave, sérieuse contre les valeurs qui fondent le projet européen, et nous n’avons pas l’intention de faire preuve de faiblesse, de laxisme », a déclaré Charles Michel au cours d’une conférence de presse aux côtés de Sebastian Kurz. Il a cité des « échanges fluides » entre les différents services de renseignement, le principe de « pas d’impunité » pour les contenus terroristes sur Internet ou encore la lutte contre le financement du terrorisme.

Un Institut européen pour la formation des imams

Le président du conseil européen a aussi préconisé la création d’un « Institut européen pour la formation des imams, pour s’assurer que les imams soient formés en Europe, pour s’assurer que la primauté de la loi civile est acceptée », étendant à l’Europe l’une des mesures envisagées en France.

Les deux dirigeants ont aussi mentionné le sujet des combattants partis rejoindre les rangs des djihadistes et qui reviennent, pour lesquels il a souhaité « des stratégies communes de monitoring ». Clément Beaune a lui réaffirmé l’objectif de porter les effectifs de l’agence européenne Frontex à 10.000 hommes contre 1.500 actuellement.