Accusés de sexisme, les dictionnaires Oxford révisent certaines définitions

LINGUISTIQUE Le mot « chienne » figure toujours parmi les synonymes de « femme » dans les dictionnaires, mais il est désormais signalé comme « offensant »

20 Minutes avec agence

— 

Les dictionnaires Oxford (illustration).
Les dictionnaires Oxford (illustration). — Caleb Jones/AP/SIPA

Les Presses Universitaires d’Oxford ont annoncé avoir modifié plusieurs définitions présentes dans ses dictionnaires et jugées sexistes. Les responsables ont procédé à « un examen approfondi » des définitions « du mot " femme" et de nombreux autres termes connexes », a récemment expliqué une porte-parole au Guardian.

Ces modifications interviennent après qu’une pétition en ligne lancée en 2019 a recueilli près de 35.000 signatures. Le texte déplorait la différence de traitement entre les mots « homme » et « femme » et dénonçait la présence de « chienne » ou « servante » parmi les synonymes de « femme ».

Des définitions « discriminatoires » et « condescendantes »

Ces associations « proposées sans contexte » peuvent « renforcer les stéréotypes négatifs sur les femmes et placent les hommes au centre », estimait la pétition, dénonçant des définitions « discriminatoires et condescendantes ». « C’est dangereux car la langue a des implications au quotidien, elle influence les perceptions et la façon dont les femmes sont traitées. »

Parmi les changements opérés par les Presses Universitaires d’Oxford figurent des précisions indiquant que certains termes sont « offensants », « surannés » ou « péjoratifs ». Le terme « femme » est désormais défini comme « l’épouse, la petite amie ou l’amante d’une personne », et non pas seulement d’un homme. La définition d'« homme » a été modifiée de la même façon.

Certains termes en lien avec la sexualité ont eux aussi fait l’objet de révisions. La militante pour les droits des femmes Maria Beatrice Giovanardi, à l’origine de la pétition, s’est félicitée de ces changements. Elle s’est cependant dite « déçue » que le terme « chienne » figure encore parmi les synonymes de « femme », même s’il est qualifié d'« offensant ».