Gaza: consolider le cessez-le-feu, secourir la population et reconstruire

PROCHE-ORIENT La diplomatie européenne, les pays arabes et les organisations humanitaires déploient leurs efforts...

20minutes.fr

— 

L'armée israélienne a entamé dimanche un retrait progressif de la bande de Gaza après l'instauration d'un cessez-le-feu dans le territoire palestinien, ravagé par 22 jours d'une offensive meurtrière
L'armée israélienne a entamé dimanche un retrait progressif de la bande de Gaza après l'instauration d'un cessez-le-feu dans le territoire palestinien, ravagé par 22 jours d'une offensive meurtrière — Jack Guez AFP

Deuxième nuit de calme dans la bande de Gaza, après les cessez-le-feu décrétés séparément par Israël puis le Hamas. Tsahal a entamé un retrait «progressif» du territoire palestinien ravagé par 22 jours d'une offensive meurtrière.

Aucun combat ni bombardement n'a eu lieu de puis les accrochages de dimanche, tôt dans la matinée. Israël avait alors répliqué à des tirs de roquettes palestiniens.

Toute la journée, suivez les événements minute par minutre dans les territoires palestiniens.

>> Retrouvez les faits marquants de la journée de dimanche en cliquant ici.

18h22: L'utilisation d'obus au phosphore «indéniable»
L'utilisation par l'armée israélienne de bombes au phosphore dans la bande de Gaza est «claire et indéniable», a assuré lundi l'organisation Amnesty International, dont une équipe s'est rendue dans le territoire palestinien, accusant l'Etat hébreu de «crime de guerre». «Hier (dimanche), nous avons vu des rues jonchées de débris, qui prouvent l'utilisation de phosphore blanc, y compris des particules incandescentes et des restes d'obus tirés par l'armée israélienne», a déclaré Christopher Cobbsmith, expert en armement qui faisait partie de l'équipe d'Amnesty, comptant quatre personnes, selon un communiqué de l'ONG.

17h50: Des risques de maladies infectieuses à Gaza
La bande de Gaza est exposée à «l'apparition de maladies» infectieuses au lendemain des combats, a averti lundi la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan. «En ce moment, nous constatons avec tristesse que les conditions sont idéales pour l'apparition de maladies», a-t-elle déclaré en ouvrant à Genève la réunion annuelle du Conseil exécutif de l'OMS. «Les populations entassées et déplacées sont affaiblies par la faim, le manque de carburant pour se chauffer et faire la cuisine, et gravement traumatisées sur le plan psychologique. L'eau potable est rare, les conduites des égouts ont été détruites et les ordures s'entassent», a-t-elle énuméré comme facteurs de risques.

16h45:
Les humanitaires français attendent de pouvoir apporter de l'eau à Gaza
Cinquante membres de la sécurité civile française sont en attente à la frontière égyptienne pour passer mardi dans la bande de Gaza afin de permettre à 100.000 Palestiniens de disposer d'eau potable. La France a fait parvenir dimanche quatre avions humanitaires à Al-Arich, juste après le début du cessez-le-feu décrété par Israël. Parmi les 80 personnes dépêchées pour apporter assistance aux Palestiniens, figurent ces 50 sapeurs de deux unités de la sécurité civile, 4 démineurs pour sécuriser leur déploiement, ainsi que 15 médecins urgentistes. «Grâce à des stations de traitement d'eau, nous allons produire quelque 200.000 litres d'eau potable chaque jour, de quoi alimenter 100.000 Palestiniens», a précisé le responsable, le responsable des opérations. En plus de l'Airbus A-310 transportant les sapeurs, trois avions de transport Transall ont acheminé ces stations de production d'eau, ainsi que sept tonnes de médicaments et de matériel médical.

16h20:
Tzipi Livni invitée à rencontrer ses homologues européens
La présidence tchèque de l'UE a annoncé avoir invité les ministres des Affaires étrangères de l'UE à rencontrer mercredi à Bruxelles leur homologue israélienne, Tzipi Livni, pour consolider le cessez-le-feu à Gaza.

15h56: Ban Ki-Moon mardi à Gaza
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon prévoit de rendre mardi à Gaza, a annoncé à l'AFP un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

15h40: Les Etats-Unis et Israël doivent financer la reconstruction à Gaza
L'Etat d'Israël et les Etats-Unis devraient financer la reconstruction de Gaza, ont estimé lundi des organisations altermondialistes d'Europe, Asie, Afrique ou Amérique du Sud. «Veillons à ce que l’Etat d’Israël soit considéré comme débiteur des sommes nécessaires pour réparer intégralement les immenses dommages de guerre infligés au peuple palestinien ainsi que la reconstruction de la Palestine», ont écrit dans un communiqué commun ces associations, dont des Comités pour l'annulation de la dette du Tiers monde de plusieurs pays. «Les États-Unis devraient participer au financement de ce fonds du fait de leur complicité (...): plus de 90% de l’équipement de l’armée israélienne est de technologie ou de fabrication états-unienne», a ajouté ce texte, signé également par plusieurs associations Attac, Femmes pour la paix et la liberté ou Corriente Roja.

14h16: Paris se dit disponible pour consolider le cessez-le-feu
La France a confirmé lundi sa «disponibilité» et celle de l'Union européenne pour aider à la consolidation du cessez-le-feu entre l'armée israélienne et le Hamas dans la bande de Gaza. «Nous sommes ainsi disponibles pour apporter notre concours, selon différentes formes, pour lutter contre la contrebande d'armes, en coopération avec les parties, et favoriser la réouverture des points de passage», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, sans donner de détails sur les modalités de cette assistance.

14h:
Le roi saoudien offre un milliard de dollars pour reconstruire Gaza
Dans une allocution en ouverture du sommet arabe au Koweït, le roi Abdallah a annoncé que son pays consacrerait «un milliard de dollars pour les programmes de reconstruction» de la bande de Gaza. «Le président (Mahmoud) Abbas se félicite de l'initiative» saoudienne et de ses «efforts en faveur de l'unité nationale palestinienne», a indiqué le porte-parole palestinien Nabil Abou Roudeina. Le Qatar avait d'ores et déjà annoncé qu'il contribuerait à hauteur de 250 millions de dollars dans le cadre de la création d'un fonds pour le financement de la reconstruction de Gaza. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, le coût des destructions des infrastructures est provisoirement estimé à 476 millions de dollars. Somme à laquelle il faut ajouter 500 millions de dollars pour financer le déblaiement des décombres.

13h30:
Mahmoud Abbas propose au Hamas de former un gouvernement
Le président de l'Autorité palestinienne a proposé au mouvement islamiste la formation d'un gouvernement «d'entente nationale» qui organiserait des élections législatives et présidentielles simultanées, lors de l'ouverture d'un sommet arabe à Koweït.

12h00:
Le Premier ministre turc appelle à ne pas marginaliser le Hamas
Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi la communauté internationale à respecter le succès électoral du Hamas et à ne pas chercher à le marginaliser. «Nous ne devrions pas les acculer dans une impasse car cela ne peut que renforcer l'extrémisme» a-t-il déclaré. L'homme a plaidé pour qu'on laisse du temps au Hamas afin de voir ce qu'il est capable de faire, rappelant au passage que son propre parti, le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, était également issu de la mouvance islamiste.

11h30:
Le Hamas assure que leur force de frappe reste puissante
Le mouvement islamiste palestinien a affirmé lundi que les tentatives d'Israël d'empêcher son armement étaient vouées à l'échec et que sa capacité à tirer des roquettes sur l'Etat hébreu n'était pas amoindrie. «Qu'ils fassent ce qu'ils veulent. Introduire des armes pour la résistance et les fabriquer est notre mission et nous savons très bien comment acquérir des armes», a déclaré lors d'une conférence de presse à Gaza Abou Oubeida, le porte-parole de la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine Al-Qassam. Il affirme en outre qu'Israël a perdu au moins 80 de ses combattants, alors que le bilan officiel fait état de dix morts. Le Hamas estime don sortir victorieux du conflit, Israël n'ayant atteint «aucun des objectifs qu'il s'était fixés pour la guerre». Le porte-parole rappelle en outre que le mouvement a «accordé à l'ennemi sioniste une semaine pour se retirer de la bande de Gaza.» Faute de quoi, le Hamas menace de «poursuivre la résistance».

10h30: Ouverture du sommet arabe à Koweït
Les dirigeants arabes ont entamé lundi à Koweït un sommet pour discuter notamment des résultats de l'offensive israélienne à Gaza, qui les a divisés, et évoquer la reconstruction du territoire palestinien après l'arrêt des hostilités. Sur les 22 membres de la Ligue arabe, 17 pays y sont représentés par leurs dirigeants dont les présidents syrien Bachar al-Assad et égyptien Hosni Moubarak, le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.


9h30: Le Hamas ne déplore que 48 pertes dans ses rangs
Le Hamas affirme que seulement 48 de ses combattants ont été tués lors de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.

7h50: Les convois humanitaires roulent vers Gaza
Israël a autorisé lundi le passage de près de 200 camions d'aide humanitaire destinée à Gaza ainsi que la fourniture de 400.000 litres de fioul. «Un convoi de 120 camions doit apporter de l'aide par le terminal de Kerem Shalom et un autre convoi de 60 à 70 camions à partir du terminal de Karni», a déclaré le commandant Peter Lerner, un porte-parole de l'administration militaire. Il précise que 40.000 tonnes d'aide humanitaire, consistant en aliments et médicaments, sont parvenues dans la bande de Gaza après le déclenchement de l'offensive le 27 décembre.

7h45:
L'Iran félicite le Hamas pour sa «victoire» contre Israël
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a adressé ses félicitations par téléphone à Khaled Mechaal, chef du Hamas en exil à Damas. Il appelle le mouvement islamiste palestinien à poursuivre la résistance, dans un appel téléphonique. «Aujourd'hui, c'est le début de la victoire et avec la persévérance les chaînons de la victoire seront complétés», a déclaré Mahmoud Ahmadinejad, dont le pays est un fidèle allié du Hamas. Selon lui, il faut faire «pression pour obtenir le retrait complet du régime sioniste (de Gaza), l'ouverture des passages, le jugement des criminels sionistes et la rupture des relations avec le régime fantoche sioniste (...) par les gouvernements islamiques».

7h00: Tsahal confirme l'absence d'«activités» nocturnes dans les territoires

«Tout est calme, il n'y a eu aucun signalement de quelque activité que ce soit, de toute la nuit», a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne au lever du jour.

Israel pull out
envoyé par nocommenttv

6h30: Nuit calme à Gaza
Des sources de sécurité palestiniennes évoquent une situation totalement calme dans le territoire, où au moins 1.300 Palestiniens sont morts durant les trois semaines de l'opération «Plomb durci».

>>> En raison des débordements racistes systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr